San Francisco, si cosmopolite

20 ans que je n’étais pas venue visiter San Francisco.

Ville qui n’a pas beaucoup changé, pour autant que je puisse l’analyser en 3 jours. Quelques gratte-ciel de plus, de l’eau en vente un peu partout et des bus qui clament leur « 0 émission » ce qui est bon signe, des SDF partout ce qui n’est pas très bon signe… Reportages à suivre, vous devinez.

Et puis au détour d’une rue, en s’approchant de Haight Ashbury

Refugees welcome

Comment ne pas y croire, quand on croise autant de population bigarrée à San Francisco ? comme si la Californie ne s’était construite qu’avec des cow-boys !

Alors, San Francisco ? haut lieu de résistance ? croyons-y.

Filet de poisson, céleri branche et haricots rouges

Pendant longtemps je n’ai utilisé les haricots rouges qu’en cuisinant le fameux « Chile con carne« , ou pour imiter un petit-déjeuner américain ou irlandais.

Et puis, j’en ai utilisé en salade, quand les diététiciens insistent sur la nécessité de manger des sucres lents autres que les pâtes et le riz, ou pour des keftas improvisés.

Enfin, hier je me suis lancée dans l’impro, et je les ai associés à du céleri branche. Pourquoi ? parce que j’avais du céleri en trop, et que tout seul en accompagnement de poisson ça allait faire léger ! voilà l’histoire de ce plat, avec lequel nous nous sommes régalés.

poisson-celeri-haricots-rouges

La recette de cette association céleri branche – haricots rouges.

Il faut, pour 2 personnes : 2 filets de poisson, 1 grosse branche de céleri, une petite boite de haricots rouges, 2 échalotes, 2 gousses d’ail, 1 cc de poudre de curry, quelques grains d’anis, sel, poivre, huile.

Épluchez et émincez les échalotes et les gousses d’ail.
Enlevez les gros filaments des parties épaisses du céleri, coupez le en morceaux.

Faites chauffer une casserole d’eau chaude salée, ajoutez 5 grains d’anis, puis les morceaux de céleri.
Après quelques minutes (le céleri doit être cuit mais al dente), retirez-le avec une écumoire, et pochez le poisson dans cette eau.

Dans une poêle légèrement huilée, faites blondir échalotes et ail, puis ajoutez les morceaux de céleri déjà cuit. Assaisonnez : sel, poivre, grains de fenouil, curry. Remuez bien.

Ajoutez alors les haricots rouges rincés et égouttés, ajoutez une 1/2 louche de l’eau de cuisson du poisson, remuez et laissez mijoter à feu doux 2 ou 3 minutes, le temps que toutes les saveurs se mélangent.

Attention à ne pas trop faire cuire le poisson, la durée de cuisson dépend de la taille des filets, mais en général cela va assez vite.

Versez tous les ingrédients dans une assiette, un peu de jus aussi sinon le plat serait trop sec, un filet d’huile sur le dessus du poisson, ou un jus de citron, quelques herbes, et c’est prêt.

C’est le moment de décorer le plat à votre convenance, et de passer à table !

Remarque : la photo n’est pas très jolie, j’aurais pu parer le poisson, faire de la déco. Mais, parce qu’il y a un mais, ce blog reflète complètement mes repas, quand je présente une recette. Je crois bien que la majorité de mes lectrices/lecteurs, ne m’en voudront pas de ne pas essayer d’imiter les cordons bleus et les artistes de l’assiette jolie (ce que je ne sais pas faire). Je rappelle qu’ici je ne prétends qu’à : du facile, rapide et goûteux ! et si possible avec des ingrédients faciles à trouver et peu chers.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Épaule d’agneau aux légumes d’hiver

Il y a des plats dont je raffole quand j’attends des invités. Mes objectifs : ne rien avoir à faire cuire au dernier moment (et donc sentir un peu la friture), passer le plus de temps possible avec mes invités.

Ce qui veut dire des plats mijotés ou des plat qui cuisent longtemps au four, vous savez le genre de plat où  on n’est pas à 10 minutes près, voire plus – pour le temps de cuisson.

Alors je vous propose une épaule d’agneau, qui cuit longtemps au four, accompagnée de légumes d’hiver.

Epaule d'agneau aux légumes d'hiver - fourclavier.com

Recette

Il faut : une épaule d’agneau, des pommes de terre et carottes en quantité suffisance, 2 échalotes par personne, une tête d’ail, thym, sel, poivre, huile.

Dégraissez au maximum l’épaule, en retirant le gras qui l’entoure.
Posez l’épaule dans la lèche-frite du four, assaisonnez-la, ajoutez les gousses d’ail et les échalotes non épluchées et un filet d’huile d’olive sur le dessus, versez un verre d’eau dans le fond du plat, et enfournez à 170° pour 3 heures. Le principe est de cuire l’épaule à feu moyen et de l’arroser régulièrement (5-6 fois) avec son jus.

Épluchez les carottes et les pommes de terre, coupez-les en gros morceaux, et ajoutez-les autour de l’épaule 45 minutes avant la fin prévue de la cuisson de l’épaule. Remuez ces légumes de temps en temps, de manière à ce qu’ils s’imprègnent bien du jus de l’épaule rôtie.

Il ne restera plus qu’à (faire) découper l’épaule au moment du service et…. vous régaler.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Danses de l’ile de Pâques, ou de Rapa Nui

Une semaine à l’île de Pâques, ça laisse du temps pour visiter tous les moais ou presque, au lever comme au coucher de soleil… ça laisse du temps pour comparer les Pisco Sour…. et pour assister à un spectacle de danse.

J’ai particulièrement apprécié le spectacle de Varua Ora. Cela a lieu dans la rue principale, dans une salle au fond d’un restaurant. Vous ne pouvez pas le louper, il y a une grande affiche sur le trottoir.

J’ai d’autant plus apprécié ce spectacle que j’étais très très placée, au premier rang.

Une douzaine de danseurs à l’énergie époustouflante, des musiciens d’enfer, un show à ne pas rater. Une vingtaine d’euros pour une bonne heure de spectacle.
Je vous donne une idée.

danseurs de Rapa Nuidanseuses de Rapa Nui

En musique, je vous laisse admirer (n’oubliez pas de regarder la vidéo en HD, l’image sera de meilleure qualité).

Vous avez envie de danser maintenant, avouez !

Au fait, c’est le moment de vous abonner à ma chaine youtube, si vous voulez rester informés de la suite de mes publications, merci.

A bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Légumes et thon aux saveurs chinoises, pour l’année du coq de feu

Bienvenue au Coq de Feu, qui symbolisera la nouvelle année chinoise.

Alors, c’était le moment de cuisiner un peu chinois. Et non, carottes et navets ne finissent pas toujours dans une soupe !

A ce moment de l’année, Tahiti est en fête. Le Dragon a chassé les mauvais esprits, et les familles chinoises sont prêtes pour une semaine de fête.

Je vous propose un plat tout parfumé, en utilisant les légumes de saison, carotte et navet. J’ai utilisé du thon, parce que c’est la protéine vedette à Tahiti, mais si vous avez du poulet dans votre frigo ce sera parfait.

thon aux carottes et navet, aux épices chinoises

Recette

Pour 2 personnes, il faut : 1 échalote, 2 belles carottes, 2 navets longs, 2 filets de poulet ou 220 g de filet de thon, 2 gousses d’ail, épices 5 parfums, sauce soja, sauce huitre, huile neutre, oignon vert, sel, poivre.

Épluchez et découpez carottes, navets et échalote en très fines lamelles. Découpez le poulet ou le thon en cubes correspondant à une bouchée.

Chauffez à feu assez fort un wok ou une grande poêle, contenant déjà 2 cs d’huile.
Versez les légumes, remuez bien pendant 2-3 minutes, de manière à ce que les légumes soient bien saisis.

Baissez le feu, ajoutez 2 cs de sauce soja, 1 cs de sauce huitre, l’ail haché, les épices 5 parfums, 2 verres d’eau, poivrez, et remuez bien. Goûtez, et rectifiez l’assaisonnement si besoin. Attention au sel déjà contenu dans les sauce huitre et soja.

Ajoutez sur le dessus des légumes les cubes de poulet ou thon, laissez cuire 3 minutes. Éteignez le feu, vérifiez qu’il reste un peu d’eau au fond du wok, couvrez et laissez finir de cuire comme vous l’aimez. Attention, le thon comme le poulet n’aiment pas la surcuisson, donc vigilance, vigilance !

N’oubliez pas de ciseler un peu d’oignon vert sur le plat de service, et le tour est joué. Vous allez vous régaler !

Rendez-vous sur Hellocoton !