Lors de notre long séjour (8 ans) en Polynésie, nous avons adoré séjourner dans les atolls des Tuamotu. Après avoir apprécié Mataiva, Tikehau, Rangiroa et Fakarava (dans l’ordre Ouest-Est), nous avons passé plusieurs jours à Ahe. Alors, il est temps que je vous raconte.

Ahe

Ahe est un petit atoll au nord-est de Rangiroa, à 1h10 d’avion. Environ 550 habitants y vivent. Et on peut compter sur 3 vols par semaine et 2 pensions pour y séjourner.
Les vols au départ de Tahiti ont lieu les mardi, vendredi et dimanche. Autant dire qu’il faut bien calculer le nombre de jours que l’on souhaite passer sur place. Pour notre part, nous y étions restés du mardi au dimanche, le temps de bien profiter de l’endroit et de bien faire connaissance de nos hôtes.

La pension choisie à Ahe

Il existe 2 pensions à Ahe, il fallait bien en choisir une ! Alors, nous nous sommes décidés pour séjourner chez Raita.
Raita est originaire de l’île, chanteuse, et excellente cuisinière, son mari Willy est pompier à l’aéroport et aussi installateur de panneaux solaires, leur fils Heremoana est moniteur de plongée, et Eric est l’homme à tout faire de la pension. Raita et Willy vivaient à Tahiti, et ont fini par avoir la nostalgie de la vie tranquille d’un petit atoll.
L’autre pension est tenue par un couple : elle est polynésienne, il est originaire de métropole, et les commentaires sont élogieux aussi.

Ahe, la pension de Raita

Chez Raita

Eric ou  Willy vous accueillent à l’aéroport, et après 10 mn de bateau, apparait la pension, Raiata nous attend avec sa jolie voix et son ukulele sur le ponton. Dépaysement assuré.

Ahe, la pension de Raita

Raita et Willy montrent un exemple de vie à la polynésienne, où il faut savoir être débrouillard pour réussir, en étant aussi proche que possible de la nature.
Dans la journée, chacun s’affaire : Raita s’occupe de la pension, Willy se rend à l’aéroport ou au village, Eric accompagne les clients à diverses activités.
En fin d’après-midi, on peut entendre la guitare de Willy, qui s’installe au bout du ponton sur son rocking chair, face au soleil couchant. Eric nettoie le poisson pêché en cours de journée, et les requins assurent le spectacle en bord de plage. Les touristes se prélassent, ou prennent l’apéro… Tout est calme, que ça fait du bien !

Tous les bungalows bordent la plage. Ils sont sommaires mais confortables. Un lit double, 2 lits simples, une salle d’eau rénovée, une terrasse et un décor de rêve : quoi demander de plus ?
La table est bonne.
Il est possible pour les visiteurs de venir avec leur propre glacière, pour déjeuner sans prendre la pension complète. L’avantage c’est que c’est utile pour rentrer à Papeete avec du bon poisson frais !!!
Enfin, les fins de soirées sont agréablement accompagnées par la voix de Raita, guitares et ukulele. Que du bonheur !

Ahe, la pension de RaitaAhe, la pension de RaitaAhe, la pension de Raita

Les activités proposées à Ahe

Autant dire qu’il vaut mieux aimer la mer.
Nous n’avons rencontré personne d’autre que les occupants de la pension, pas vu de village.

Eric ou Willy proposent des parties de pêche dans le lagon… un vrai privilège de pêcher le pique-nique de midi… si vous n’aviez jamais goûté au poisson ultra frais, c’est ici qu’il faut venir !

Ahe, la pension de RaitaAhe, la pension de Raita

On peut rejoindre le platier, en traversant une forêt aux essences variées, ce qui original sur un atoll, et s’y promener.

Willy propose une sortie bateau pour faire du snorkeling à la passe de Ahe. C’est l’assurance de croiser quelques beaux spécimen de poissons.

On peut aussi profiter tranquillement du lagon. Les kayaks et pirogues polynésiennes (va’a) sont à disposition. Y simplement barboter est sympa aussi.

Ahe, la pension de RaitaAhe, la pension de Raita

Voilà donc une destination que je recommande, et surtout la pension de Raita et Willy.