Nous voilà arrivés à El Rocío, après 3 jours de procession à travers le Parc de la Doñana.
La peña Ahora Vengo, membre de la Hermandad de Sanlúcar de Barrameda, dispose d’une maison dans El Rocío, où la cinquantaine de pèlerins et moi-même pourrons loger et nous restaurer.
Nous avons ainsi passé presque 3 jours à El Rocio, avec des incantations à la Vierge, des tambours et flûtes mais aussi guitares et chants en fond sonore, entre bière, manzanilla et rebujitos, en compagnie de pèlerins adorateurs de la Vierge, sans oublier ceux pour qui l’évènement sert de prétexte à une immense fête.

La Virgen de El Rocio
La Virgen del Rocío, qui sortira de la basilique en procession dans la nuit du dimanche au lundi de Pentecôte
Pentecôte à El Rocio
El Rocío s’anime pour Pentecôte

Week-end dans une “peña” à El Rocío

Nous occupions une maison, qui a servi de dortoir pour les membres de la peña, de réfectoire mais aussi de salle de danse et musique ; à l’arrière de la maison, bien sûr les chevaux de la peña.

Les maisons de El Rocio
Les maisons, leurs terrasses, et les barres pour y attacher son cheval.
week-end de Pentecôte à El Rocio
Ambiance western, non ?
Week-end de Pentecôte à El Rocio
Terrasse conviviale, on y vient aussi boire un coup à cheval
Une valeur sûre, la Manzanilla !
Manzanilla et rebujito à tous les repas…

Ambiance de fête dans les rues de El Rocío

D’abord il est hors de question de déambuler dans les rues sans tenue adéquate. Les femmes revêtent leurs plus jolies robes, avec fleurs dans les cheveux, châles et autres accessoires. Les hommes s’habillent en tenue andalouse, bottes, pantalon spécial cheval et gilet court.

Pentecôte à El Rocio
Il faut apprendre à monter à cheval dès le plus jeune âge, y compris en amazone !
Andalous en famille
Pentecôte à El Rocio
Belles Andalouses

Chaque Hermandad arrive à El Rocío en suivant la charrette de la Vierge de sa ville, accompagnée de ses pèlerins. Celle de Triana, quartier de Séville, est la plus importante, avec ses roulottes décorées dans lesquelles les pèlerins dorment.

Una Hermandad arrivant à El Rocio
El Rocio
Andalouses dans leur roulotte..
El Rocio. Hermandad de Triana
Les roulottes de Triana dans leur Hermandad de El Rocío

L’hommage à la Vierge del Rocío

Donc, les pèlerins arrivent à El Rocío le vendredi soir au plus tard, pour passer le week-end à célébrer la Vierge, et surtout pour assister à la sortie de la Virgen del Rocío dans la nuit du dimanche au lundi.

Les pèlerins les plus croyants visitent la Basilique, se relayant pour se recueillir.
Des processions et messes ont lieu pendant les journées du samedi et du dimanche.
L’évènement principal a lieu le dimanche soir, dans la nuit. La Virgen sort de la Basilique en une longue procession dans El Rocío, passant dans chaque rue, ce qui a duré quelques heures. La foule la suit, les plus fervents essayant de toucher la charrette sur laquelle la Virgen est déposée. Les télés et radios nationales sont là, bien sûr.
Personne ne sait à quelle heure elle daignera sortir, donc toute la foule se réunit autour de la Basilique, et attend, le plus souvent en chantant.
Nous avons bien essayé de connaitre en avance cette heure fatidique, le responsable de la Basilique nous a répondu : “c’est Elle qui décide” !!

Si vous voulez savoir, la procession a démarré à 3h du matin ! presque normal aux horaires espagnols 😉

Pentecôte à El Rocio
Les processions ont lieu dans les rues de El Rocío
Pentecôte à El Rocio
Les pèlerins devant la Basilique del Rocío
Pentecôte à El Rocio
3h du matin : la Virgen del Rocío sort enfin de la Basilique… la ferveur est à son comble

Le village de El Rocío

El Rocío est un gros village, quasi vide toute l’année, mais qui accueille environ un million de personnes tout le week-end de Pentecôte.
Un choc quand j’y suis arrivée, j’aurais cru que Zorro allait débouler avec son cheval à chaque coin de rue ! je croyais bien que ce type de hameau n’existait qu’en décor de cinéma. Et j’ai découvert que la petite ville est spécialisée dans le gardiennage de chevaux, ce qui explique les rues en terre battue et la configuration très spéciale des rues.
Chaque maison a une entrée principale, donnant sur une rue très large. A l’arrière de la maison se trouve l’écurie, où logent les chevaux.
C’est ce qui s’est exactement passé pour nous. A nous, la maison principale à l’avant ; et par une cour intérieure nous avions accès aux chevaux. Bien sûr, un dortoir au-dessus de chaque écurie 😉
Première fois que je voyais une ville construite de la sorte ! Sans aucun véhicule à moteur autorisé à circuler à l’intérieur du village ! donc, nous avons beaucoup marché 😉

Le village del Rocio
Les rues côté terrasses
Les rues del Rocio
Les rues del Rocío côté chevaux et écuries
Le plan del Rocio
Rocío. La Basilique dans le coin en bas à gauche. Les rues des terrasses, et les rues à écuries.

Commentaire personnel

Par honnêteté, je précise ici que je ne suis pas croyante.
Et pourtant… ce périple fut une expérience incroyable, unique. Voyage surréaliste.
Tant de monde rassemblé, imaginez un village qui passe, le temps d’un week-end, de quelques milliers à un million de personnes (plus les mules, taureaux et chevaux), à loger, nourrir, véhiculer, soigner !! et même si l’alcool coule à flots, pas un seul débordement.

Pour avoir un compte-rendu filmé, je vous recommande cette vidéo montrant la Romeria del Rocio.