Une bonne assiette de spaghetti, c’est dans le top 10 dans mes plats préférés. A part les faire trop cuire, c’est toujours bon, quelle que soit la manière de les assaisonner.
Aujourd’hui, mon poissonnier proposait des coques, donc ce sera spaghetti aux coques. Tout simple, mais qu’est-ce que c’est bon ! surtout quand on peut se lécher les doigts 😉

En réalité j’ai pensé de suite aux “spaghetti alle vongole”, en particulier la version du blog Un Déjeuner de Soleil. Quitte à cuisiner italien, autant se fier à Edda, une vraie spécialiste ! j’avais des coques, et non des palourdes comme en Italie, mais je me suis bien inspirée de sa recette.

Recette

Il faut, pour 2 personnes

  • 500 g de coques
  • 2 échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 1 petit verre de vin blanc sec
  • huile d’olive
  • persil
  • sel poivre (si besoin)
  • piment d’Espelette
  • 150 g de spaghetti

Il faut commencer à faire dégorger les coques. Choisissez un grand saladier, versez les coques dans le maximum d’eau fraiche. Renouvelez l’eau 3 fois, avec 1/2h-1h d’intervalle. Il s’agit d’éliminer le sable que peuvent contenir les coques.

Épluchez l’ail et les échalotes, émincez-les.
Dans une cocotte, versez 2 cs d’huile, faites revenir l’ail et l’échalote à feu doux moyen.
Ajoutez quelques tiges de persil, le verre de vin blanc sec, laissez-le réduire de moitié.
Égouttez les coques, et ajoutez-les dans la cocotte, saupoudrez d’un peu de piment d’Espelette, remuez de temps en temps le temps que les coques s’ouvrent. Éliminez les coquilles vides au fur et à mesure.

Pendant ce temps, faites cuire les spaghetti dans une marmite remplie de beaucoup d’eau (à peine salée), selon les indications du paquet, en privilégiant une cuisson al dente. Versez 2 louches de l’eau de cuisson des pâtes dans la cocotte des coques.

Égouttez les spaghetti, ajoutez-les dans la cocotte, remuez bien, c’est prêt.

Mon impro du jour : j’ai ajouté quelques dés de noix de coquilles St Jacques mon assiette de spaghetti aux coques, et c’était délicieux.
En réalité, mon poissonnier m’a aussi proposé des coquilles St Jacques, et j’en ai profité.
Pour les faire cuire, j’ai simplement coupé les noix en 2 ou 4 morceaux, je les ai déposés dans le fond de la cocotte quand j’ai commencé à remplir les assiettes, juste le temps de les faire tiédir. Je les aime presque crues, mais si vous les préférez un peu plus cuites, il suffit de les laisser dans la cocotte à peine plus longtemps.