Je sais bien que le 1er avril se prêterait bien à une farce et que ce n’est pas actuellement la période des bûches de Noël, mais non, pas de farce, juste une envie de gâteau tout léger. Et je me suis lancée dans un gâteau roulé aux pommes confites, sans crème quelconque.
Pour ce gâteau roulé, j’ai utilisé une recette de pâte à biscuits à la cuiller. Évidemment, j’ai lu la recette de travers… et pourtant le résultat fut délicieux ! J’ai bien respecté les ingrédients, mais disons… j’ai fait comme d’habitude pour la suite de la marche à suivre… qui a dit qu’on ne pouvait pas improviser en pâtisserie ??

Gâteau roulé aux pommes confites

Recette

Pour les pommes : 3 ou 4 pommes (selon leur taille), 1 cs de beurre, 2 cs de sucre, 1 verre de jus de fruits, 1 pointe de couteau de poudre de vanille ou une gousse, rhum selon vos envies
Pour la pâte à gâteau : 4 œufs – 125 g de sucre – 125 g de farine – zeste de citron vert.

Préparation des pommes confites

Pelez les pommes, découpez-les en lamelles assez fines. Dans une poêle, faites fondre le sucre lentement, ajoutez le beurre, puis les pommes et la vanille. Remuez pour bien enrober les pommes, ajoutez alors le jus de fruits, une lichette (ou plus) de rhum et laissez confire doucement. Quand les pommes sont vraiment transparentes, arrêtez la cuisson.

Pommes confites
Préparation du gâteau

Mélangez œufs et sucre avec un batteur pour obtenir un mélange mousseux. Ajoutez alors lentement la farine tamisée, le zeste de citron, tout en continuant de battre le mélange.
Versez cette pâte dans un moule à roulé (25×35 cm) et enfournez à 180° pendant 12 mn environ.
Démoulez le gâteau de suite au sortir du four, étalez le sur une planche à peine humide, roulez le gâteau sur lui-même (à vide) de manière à l’assouplir.
Puis déposez les pommes confites sur un côté du biscuit, roulez doucement, c’est prêt.

Quelques trucs à savoir

La recette d’origine prévoyait de battre les blancs en neige séparément… 😉
Pour le jus de fruits, j’ai utilisé du jus de pamplemousse, parce que ça compense un peu le sucré des pommes. Et puis le jus de pamplemousse de Rotui, produit à Moorea, est mon préféré, donc je l’utilise beaucoup 😉
Moorea, l’île en face de Tahiti, a une usine de jus de fruits, qui se visite. Elle est punie par son succès, et nous aussi, parce qu’il y a quelques fois des ruptures de stocks de jus, d’ananas et de pamplemousse principalement, faute de matière première suffisante.
J’ai tellement eu peur de trop faire cuire mon gâteau que j’ai peut-être arrêté la cuisson trop tôt. Il est donc un peu palot, mais il était cuit ! j’aurais pu le masquer en imbibant le gâteau d’un sirop, ou en le recouvrant de crème, mais je voulais un gâteau léger… alors…
Vous voulez voir la technique du roulage du gâteau ? Ricardo se fait un plaisir de vous montrer… en plus il est trop drôle Ricardo 😉

Bon appétit !