[rédaction mise à jour – texte initial de 2005]
3 mois que nous sommes installés à Tahiti, et nous profitons de nos premières vacances pour une visite de Raiatea.

Nous avions choisi de faire l’aller en bateau. Grande erreur. Nous pensions que nous aurions du spectacle, etc, mais nous avons passé 4 heures dans un bateau fermé, style TGV d’un autre âge, impossible d’accéder à un pont, de prendre l’air. Et pour l’ambiance : des télés avec des films américains, sons et clim à fond…. Bref, expérience à ne pas renouveler.

Visite de Raiatea

Visite de Raiatea

Raiatea, “la sacrée”, joue un rôle primordial dans la mythologie polynésienne. Elle fut le centre religieux de toute la Polynésie orientale, et le marae Taputapuatea est le plus vaste et le plus important de tout le triangle polynésien. Tous les marae de ce triangle ont été édifiés à partir d’une pierre provenant de ce marae.
Le peuplement des îles du triangle maori – maohi s’est fait à partir de Raiatea.

Le tiare apetahi, fleur endémique et emblème de Raiatea

Autre  particularité : le Tiare Apetahi, fleur emblème de Raiatea, qui ne pousse que sur le mont Temehani. Fleur parmi les plus rares au monde, le mystère de l’emplacement reste entier. Aucun botaniste n’a réussi pour l’instant à la faire pousser ailleurs que sur le massif de Tamehani.

L’île de Raiatea n’est pas une grande destination touristique, la première raison en est l’absence de plages photogéniques hors les motu…. Mais, c’est peut-être en train de changer… Pour lire des infos officielles sur Raiatea, sa géographie, son histoire, son économie.

Raiatea

Uturoa

L’aéroport se situe à Uturoa, le centre vital et port aussi de Raiatea. Roselyne, la gérante de la pension où nous avons réservé, nous attend. Reste à faire un plan d’occupation des 3 jours à venir, d’autant que la pension est située à 6 km d’Uturoa, que nous n’aurons pas de moyen de locomotion, qu’il n’est possible de se restaurer qu’à la “capitale”.

Nous optons ainsi pour des tours en bateau, avec pique-nique, ce qui résout tout, ou presque.

Première sortie : la remontée de la rivière Faaroa,  débouchant dans une large baie et le marae de Taputapuatea.

La baie abrite un agréable centre de mouillage pour voiliers, où nous reviendrons plus tard pour y accoster, en voilier. Les berges de la rivière sont cultivées, fleuries,  verdoyantes, ce qui nous permet de réviser encore tous ces noms de fleurs, d’arbres et de légumes, qui sont bien nouveaux encore pour nous.

Nous revenons par une visite de l’ensemble des marae de Taputapuatea. Nous avons une chance inouïe, notre guide Andrew est passionné d’histoire. Cet ensemble est dédié au culte de Taaroa, le dieu fondateur source de toute vie, et au culte d’Oro, le dieu de la guerre.
Lors du grand rassemblement des peuples maohi du triangle polynésien de 97 (triangle formé par Hawaï, la Nouvelle Zélande et l’île de Pâques), chaque peuple a ramené symboliquement sa pierre fondatrice.

Raiatea

Raiatea
Cette sculpture est un cadeau de l’Ile de Pâques, symbolisant Raiatea centre de ce triangle, les 3 pierres sur le devant représentant les 3 pôles de ce triangle, les 5 pierres sur l’arrière les 5 archipels composant la Polynésie française.

Edit 2018 : le marae de Taputapuatea vient d’être inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, ce qui va bien améliorer l’organisation du site et le développement touristique de Raiatea.

Autre sortie : la montée du mont Tapioi.

Elle est facile, et le point de vue du sommet offre une vue époustouflante sur le lagon entre Raiatea et Tahaa. Le chemin d’accès part d’Uturoa.

Visite de Raiatea

Pour nous loger

Nous avions choisi la pension Manava. Cette pension est tenue par Roselyne, originaire d’Aix-en-Provence, et Andrew, originaire de Raiatea. Je confirme qu’Andrew est un excellent guide. Grâce à lui, nous avons découvert et apprécié l’histoire et le rôle de Taputapuatea.

Raiatea

(à suivre)