Je n’en achète pas souvent, mais j’aime bien le lapin. C’est une viande dite maigre, ce qui me convient parfaitement (ça change un peu du poulet… lol).
Servi avec une sauce onctueuse à base de champignons, oignons, et surtout d’une bonne moutarde, vous pouvez varier les accompagnements : pâtes, riz, gratin de pommes de terre, font l’affaire.
Autant vous dire que ce lapin sauce moutarde est un grand classique, que j’ai bien sûr cuisiné à ma manière, mais je sens que je vais en refaire quelques fois… les gourmands de la maison ont apprécié 😉

Recette

Il faut, pour 2 personnes : 2 “hauts” de lapin, 4 échalotes, 2 oignons, 300 g de champignons de Paris, 1/2 verre de vin blanc, 1 cs de moutarde à l’ancienne, 1 cs de moutarde de Dijon, 20 cl de crème fraiche, sel, poivre, thym, laurier, huile de colza,

Assaisonnez (sel, poivre) les morceaux de lapin, déposez-les dans un plat style gratin, ajoutez les échalotes entières et non épluchées, une branche de thym ou de romarin, une feuille de laurier dans le fond du plat. Versez un filet d’huile sur le lapin, un verre d’eau dans le fond du plat, et enfournez (four à 170°) pour 45 minutes environ.

Pendant ce temps, préparez la sauce moutarde.
Épluchez et émincez les oignons, faites les revenir sans les colorer dans un peu d’huile. Salez poivrez légèrement.
Coupez le pied des champignons, rincez-les rapidement, et coupez-les en 4.
Dans un bol, mélangez la crème et les moutardes.
Déglacez les oignons avec le vin blanc, faites réduire à feu vif.
Ajoutez les champignons, remuez bien, de manière à ce qu’ils soient bien saisis.
Versez alors le mélange crème moutarde, et laissez mijoter à feu très doux.
Rectifiez l’assaisonnement, la sauce est prêt.

C’est le moment de vérifier la cuisson du lapin.

Réussir votre lapin sauce moutarde

  • d’abord, il faut choisir un lapin de qualité. Au minimum, vérifiez qu’il bénéficie d’un label rouge, de la mention “lapin de France”. S’il a été nourri d’aliments sans OGM, c’est bien.
  • j’ai privilégié une cuisson douce du lapin. En ajoutant de l’eau au fond du plat, j’ai ainsi créé de la vapeur dans le four, ce qui va rendre la chair du lapin encore plus moelleuse.
  • ce mode de cuisson du lapin est compatible avec toutes les sauces que vous aurez préparées. Et bien sûr vous pouvez le consommer facilement sans sauce avec des accompagnements tels que purées diverses, en récupérant si besoin un peu de jus au fond du plat.
  • je n’aime pas verser la moutarde à sec dans une poêle. Elle se mélange rarement bien, prend souvent un goût amer (quand elle ne brûle pas..). La mélanger à la crème évite ces écueils !
  • si la sauce devient trop sèche, ajoutez un peu de lait, petit à petit, jusqu’à obtenir la consistance désirée.
  • on peut “améliorer” le goût de la sauce en déglaçant avec un vin blanc très sec, type Noilly, j’aurais franchement préféré, mais je n’en avais pas. La prochaine fois, c’est sûr…

Régalez-vous !!