Voilà un sujet qui revient souvent pour tous ceux qui souhaitent venir passer quelques semaines de tourisme à Tahiti : comment payer à Tahiti ?
Pendant les 8 ans que nous avons passé à Tahiti, chaque visiteur a posé quasiment les mêmes questions : je peux payer en euros ? dois-je amener des euros ? combien je dois en amener ? comment je vais payer ? il y a des bureaux de change ? je peux trouver des francs polynésiens en France ?
Je comprends que c’est un réel souci pour ceux qui voyagent, et je vous suggère ici quelques réponses.

payer à Tahiti

Marché de Papeete

Alors, si vous envisagez un séjour prochain en Polynésie, je vais récapituler ici, ce que vous devez faire avant de partir et ce qu’il est possible de faire pendant votre séjour pour payer à Tahiti et dans les îles.

Informations générales : les moyens de paiement en Polynésie

  • administrativement parlant, Tahiti c’est la France. Si votre banquier vous parle de paiement à l’étranger, ou qu’il vous parle de devise, vérifiez d’abord s’il ne confond pas avec Haïti, erreur récurrente. Hummm, c’est la France mais vous ne pourrez pas utiliser votre chéquier français lors de votre séjour polynésien.
  • la monnaie utilisée est le franc polynésien, partagée avec la Nouvelle-Calédonie. Le taux de change avec l’Euro est fixe.

1 euro = 119,33 CFP

Donc, dans la pratique, disons que 1000 CFP équivalent à 8,4 euros

  • à ma connaissance, il est quasi impossible de se procurer des francs polynésiens hors des territoires concernés, la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie. Et ce n’est pas nécessaire non plus.

Préparez vos moyens de paiement avant le départ pour Tahiti

Pour résumer, je vous propose d’éviter d’amener beaucoup d’euros avec vous et de favoriser l’usage de vos cartes bleues : Visa, Mastercard, American Express (l’AMEX est acceptée partout en Polynésie).

  • vous ne payez aucune commission pour vos achats par carte et pour chaque retrait aux distributeurs. Ne croyez pas votre banque s’il vous dit le contraire : vous n’êtes pas à l’étranger. Par contre, si votre banque le prévoit, vous pouvez être soumis à la “taxe” de 1 euro, pour utiliser les DAB des autres réseaux concurrents (à ma connaissance, au-delà du 3° retrait), comme en métropole d’ailleurs.
  • par contre, il existe une commission à l’échange de vos billets euros contre francs.
  • à éviter donc : les liasses d’euros, pour les raisons déjà citées.
  • Les chèques de voyage, ça existe encore ? ben oui, j’ai lu des questions à ce sujet, alors je confirme, oubliez ces chèques, ils vous obligent à passer à la banque aux heures d’ouverture, et vous avez mieux à faire dans ces îles proches du paradis. Et cela vous coûte une commission.
  • à faire absolument avant de partir : demandez à votre banquier de relever les 2 plafonds de votre carte bleue
    • jusqu’au maximum de retrait hebdomadaire autorisé par votre banquier
    • jusqu’au maximum de dépenses autorisées

Comment payer à Tahiti et dans les îles ?

Quoique rares, les vols à la tire et les chapardages existent, donc essayez de ne pas garder de grosses sommes en espèces sur vous.
Au risque de me répéter : il n’y a aucun frais pour retrait d’espèces ni pour les achats par carte bleue.

Les retraits d’espèces

  • A votre arrivée à l’aéroport

Si vous avez maintenu votre idée d’arriver avec votre liasse d’euros, il existe un bureau de change, normalement ouvert à l’arrivée de chaque avion long-courrier. Vous pourrez alors échanger 500 euros au maximum, et il vous en coûtera des frais de 6 euros environs au maximum.

Si vous suivez mon conseil d’utiliser votre carte bleue, il y a un distributeur à l’aéroport. Ce distributeur se situe du côté de l’arrivée, côté parking. Vous pouvez consulter le site de l’aéroport de Tahiti.

  • en cours de séjour

Les points de retrait liés aux établissements bancaires : Banque de Tahiti, Banque de Polynésie, Socredo, OPT (la Poste).

Voilà la liste des Distributeurs Automatiques de Billets, dans toutes les îles de la Polynésie. En parcourant le document, vous constaterez que c’est la Socredo qui est la plus présente, et que certaines îles ne disposent d’aucun DAB.

A Tahiti, Moorea, Huahine, Raiatea, Bora, aucun souci de retrait. Vous trouverez facilement un distributeur.

Dans les autres îles et archipels, cela devient plus aléatoire. Et puis, si vous passez 2 jours dans une île, vous aurez autre chose à faire que de vous déplacer à la Poste aux heures d’ouverture.  Si votre pension n’est pas prépayée, vous devez partir avec suffisamment d’argent liquide pour couvrir vos dépenses.
N’oubliez pas le budget excursions !

Si vous logez dans un hôtel ou une pension de grande taille, aucun souci, tous acceptent la carte bleue.

Payer à Tahiti

Pension à Fakarava

Pour ceux qui logent en pension, vous pouvez aussi proposer d’effectuer un virement. Toutes les pensions bénéficient d’une connexion internet, donc si vous n’oubliez pas vos propres identifiants bancaires vous pouvez payer ainsi. Par contre, il vaut peut-être mieux leur demander d’abord, je veux dire avant de prendre l’avion pour vous y rendre. Des amis ont déjà payé de la sorte, et ça s’est très bien passé.

Combien retirer ?

La grande question. Évidemment cela dépend de ce que vous aurez déjà prépayé avant d’arriver à l’aéroport de Faa’a, et de votre budget général aussi.
Quelques prix indicatifs :

— un repas simple à la roulotte 1500-2000 cp
— un demi dans un bar : environ 500 cp
— un paréo au marché : à partir de 1800 cp
— une journée d’excursion dans un lagon : à partir de 8000 cp
— une plongée : à partir de 7000 cp, selon le club de plongée
— une soirée spectacle dans un hôtel : environ 10 000 cp.

Payer à Tahiti

Fruits en bord de route – Moorea

~~~~~~~~~~

Il vous reste donc à vous organiser, et rester pragmatique.
Des amis arrivant à Tahiti ont d’abord retiré 20 000 cp. Soit environ 170 euros. C’est à dire presque rien aux standards polynésiens. Franchement, au premier retrait, 40 000 cp, c’est déjà mieux. Réalisez, 2 plongées ou 2 excursions, c’est déjà 16 à 18 000 cp… Une sortie aux roulottes à 4, la bouteille de cidre incluse, et oui, pas d’alcool aux roulottes… on approche 10 000 cp… sans les crêpes 😉

Si vous lisez ce texte avant de partir en Polynésie, je vous y souhaite un excellent séjour.
Si vous résidez en Polynésie, et que vous avez des informations complémentaires à apporter, je vous remercie de les indiquer en commentaire, je les ajouterai à ce texte, avec plaisir.