J’en ai déjà parlé bien sûr. Comment vivre en Polynésie et ne pas connaitre et partager le lagon de Bora Bora ?

Ce lagon a des couleurs incroyables, variant du bleu-marine au bleu ciel, avec tous les dégradés de turquoise.
Les coraux ne sont par contre pas les plus beaux. On ne peut pas avoir en même temps des fonds sableux qui autorisent toutes les nuances de bleu, et suffisamment de patates de corail pour abriter de beaux poissons. Le jardin de corail de Bora se situe juste au bord du motu qui abrite le Sofitel.

Différentes manières de l’apprécier.

La plus courante : Séjourner dans un hôtel ou une pension, et nager, palmer, plonger. On peut alors se régaler de couleurs uniques, de sensations positives, et croiser beaucoup de poissons. Et puis, séjourner une fois dans sa vie dans un bungalow sur pilotis au dessus du lagon, cela reste un must, une expérience unique.

Plus original, et même plus économique dans le cas où vous savez skipper un bateau (merci mon cher et tendre de le faire si bien) : louer un voilier et naviguer au gré de vos envies. Choisir l’endroit propice pour un plouf ludique, ou pour partager les coraux avec quelques poissons pas sauvages, ou pour passer la nuit dans le silence du lagon… le luxe absolu. A mes yeux du moins.

en voilier sur le lagon de Bora

à la barre - lagon de Bora

Sommets de Bora

 

La silhouette de Bora est reconnaissable entre mille : on reconnait bien ses “molaire” et “canine”, et présentes sur toutes les brochures.

On a tout dit sur Bora et son lagon. Trop d’hôtels (ce qui n’est pas forcément vrai), île mal entretenue (ce qui est vrai), etc. Reste que ce lagon est magnifique.

En ce moment, crise oblige, peu de touristes, très peu même. Le club med a annoncé sa fermeture définitive (quel gâchis !), les autres hôtels ont entamé des plans sociaux ou ferment pour cause de travaux annoncés, Air France supprime un vol par semaine….

Pour avoir passé début mars 2 jours sur ce lagon, je confirme, on ne peut que constater l’absence de touristes : personne aux balcons des bungalows, ni sur les plages. Un seul autre voilier avec nous sur ce lagon immense…

rameur sur le lagon de Bora

Et le bonheur de naviguer en compagnie des va’a, les pirogues tahitiennes…

Pour info (non sponsorisée), si vous souhaitez vous aussi naviguer, une adresse que je vous conseille fortement : Tahiti Yacht Charter. Des catamarans presque neufs, un personnel charmant, disponible et compétent.

Bonne semaine à tous.

Edit 2018

La crise est passée. French Bee a démarré 3 vols hebdomadaires Paris-San Francisco-Papeete à des prix très très concurrentiels (entre 900 et 1500 euros l’aller-retour), donc les touristes reviennent. La promotion de Tahiti se poursuit de manière très efficace, donc tout roule en ce moment.