Voilà un grand classique, que je n’avais toujours pas publié : le fondant au chocolat. Allez savoir pourquoi, je n’en sais rien, grand mystère quand on connait mon amour du chocolat !

fondant au chocolat
un délicieux fondant au chocolat

Si je publie aujourd’hui ce gâteau, c’est bien sûr parce qu’on s’est bien régalés en le dégustant, forcément. Mais aussi parce que je peux vous prouver ainsi qu’on peut quelques fois se tromper (légèrement) dans une recette, et que le résultat est tout aussi réussi.

Le plus difficile : lui laisser le temps de passer au moins 2 heures au frais avant de pouvoir le déguster !!

Recette

Il faut : 180 g de beurre, 150 g de chocolat noir, 50 g de chocolat au lait, 5 œufs, 125 g de sucre cassonade, 25 g de farine, une pincée de fève tonka râpée.

Allumez le four à 180°.

Faites fondre beurre et chocolats doucement.
Dans un grand bol, fouettez le sucre et les œufs entiers, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
Ajoutez y alors le mélange beurre chocolat, et mélangez bien les 2 appareils.
Ensuite, incorporez la farine tamisée, râper la fève tonka, et mélangez bien le tout.

Versez la pâte dans un moule à tarte, si possible avec un fond amovible. Et enfournez pour environ 20 minutes. Laissez refroidir à température ambiante, puis laissez le se faire désirer au moins 2 heures au frais.

Régalez-vous !! et je vous promets, il est encore meilleur le lendemain… s’il vous en reste. Je vous avais prévenus : ce fondant au chocolat est inratable !

Observation importante

Cela faisait quelque temps que j’avais rangé dans un coin de ma tête le fondant baulois de mon amie Chantal.
Et donc…. je me suis lancée… hum hum… sans lire la recette jusqu’à la fin…
Et oui, j’ai démarré la recette vers 11 heures, pour être sensée servir le gâteau pour le thé de l’après-midi…
Ce qui devait arriver arriva.
Pardon Chantal, j’ai donc gardé les mêmes proportions d’ingrédients, diminué un peu le sucre, remplacé le caramel beurre salé par de la tonka… j’adore le caramel beurre salé, mais je n’en avais pas sous la main…
La pâte n’a pas crouté, je n’ai pas respecté les températures indiquées, et nous n’avons pas attendu le lendemain…

Bref, quand je vous dis que je vous propose un fondant au chocolat inratable 😉