Maintenant que vous savez pourquoi nous sommes venus jusqu’à cette belle passe sud de Fakarava, je vous montre la pension Tetamanu.
Le lecture des avis sur TripAdvisor m’avait laissée dubitative, on y lit tout et son contraire. Lieu paradisiaque ou lamentable… d’où l’importance du bouche à oreilles qui fonctionne bien, les conseils avisés d’amis en qui nous avons eu confiance !

Le trajet Papeete – Tetamanu Village

Donc, Fakarava est à une heure et quelque de Papeete, avec des vols quasi journaliers (sauf le jeudi). Et en vol on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer.. la revue sympa à lire, le verre de jus d’ananas, et le paysage si on met son nez au hublot…

l’atoll de Niau


Si vous observez bien, cet atoll – Niau – n’a pas de passe, donc impossible d’y rentrer en bateau. Une cinquantaine de personnes y vit.
Et voilà, on survole le récif à l’approche de Fakarava, c’est un spectacle dont je ne me lasse pas.



Vous voulez un aperçu du bel environnement de l’aéroport de Fakarava ? dépaysement total dès l’arrivée !

Aéroport de Fakarava


On retrouve assez vite celui qui vient vous chercher de la part de la pension, bises et sourires, couronne de fleurs, récup des bagages et hop c’est parti.
Pour rejoindre la passe Sud et donc Tetamanu, on commence par une quinzaine de km en camion, et ensuite on traverse le lagon en bateau, durant 1h 1/2 environ. S’il fait beau, c’est une belle balade. Sinon, il n’y a plus qu’à espérer que vous n’ayez pas le mal de mer….

La pension Tetamanu Village ou Sauvage

Arrivée à Tetamanu
Arrivée à la passe sud Fakarava

Cette pension a été créée par Annabelle et Sane, tout au bord de la passe Sud de Fakarava. Si Sane fut très discret pendant notre séjour (il est très bricoleur, donc surtout autour de ses bateaux, qu’il bichonne), Annabelle est très présente : un mot et un sourire pour chacun, toujours attentive.
L’intérêt indiscutable de Tatamanu : la présence d’un club de plongée à l’intérieur de la pension.

On est accueillis par Sabrina, avec une citronnade délicieuse (j’avoue, j’en aurais bien bu le double, au moins) et de la noix de coco fraiche, tout ce que j’aime.
La déco est magnifique. C’est incroyable tout ce qu’on peut faire avec des palmes de cocotiers et quelques fleurs.
La pension est divisée en 2 parties : Tetamanu Village, avec 5 bungalows le long de la passe, de part et d’autre du club de plongée, et Tetamanu Sauvage, situé sur un petit motu à 5-10 minutes de marche.
Chaque situation a ses avantages et inconvénients : proximité mais risque de bruit (et moustiques) pour ceux du village, tranquillité mais éloignement pour ceux du Sauvage.
Promenade vers Tetamanu Sauvage. C’est bien plus vert actuellement ! Coïncidence : nous avons bénéficié du même bungalow que celui de la vidéo ci-dessous…

et voilà la vue qu’on en a depuis notre petite terrasse mignonne :


Nous n’avions rien choisi spécialement, mais nous n’avons pas regretté une seule seconde d’être logés à Tetamanu Sauvage. Au calme, avec le spectacle permanent des poissons au ras de la terrasse… juste une petite idée du paradis.

Les chambres de la pension Tetamanu ?

Typiques, en construction traditionnelle, sur pilotis au bord de l’eau.
Rien de superflu dans la chambre, mais le nécessaire y est.

Tetamanu Sauvage

Les repas ?

Ils sont servis sous forme de buffet très généreux, aux plats renouvelés et succulents, et tout le monde se retrouve autour des grandes tables. Pancakes et confitures maison tous les matins, et grand choix de plats à chaque repas.
Boissons chaudes, biscuits à disposition toute la journée ! l’eau potable en bouteilles est aussi fournie à chacun, gratuitement.
Comme il n’y a aucune épicerie dans les environs, ces attentions sont largement appréciées.


Tout est inclus dans cette pension : les transferts, les repas, les activités proposées : visite des sables roses, snorkeling accompagné, pêche… siestes, lecture, papotages…. Seule la plongée bouteilles et la bière sont en plus.
Et en permanence, le sourire d’Annabelle !!!


A bientôt pour la suite : l’excursion aux sables roses de Fakarava !