Qui n’a pas envie de farniente sur le lagon de Bora Bora ?
Toutes les îles polynésiennes ont un lagon, ou presque (sauf les Marquises, n’est-ce pas ?).
Et pourtant, c’est le lagon de Bora qui est le plus réputé, l’île de Bora étant appelée la “Perle du Pacifique”.

Chaque île qui a un lagon est longée de motu [petites îles coralliennes, absolument charmantes pour la plupart], et donc de nombreux prestataires proposent des excursions à la journée sur le lagon, avec moment détente (le plus souvent un pique-nique) sur un motu.

Comment profiter du lagon de Bora ?

En réalité, cela dépend de votre lieu d’hébergement.

Si vous logez déjà sur un motu, il y a de fortes chances que vous logiez dans un grand hôtel, ou resort. Dans ce cas, vous aurez raison de profiter de l’hôtel, ses piscines, et de votre aptitude à utiliser les kayaks à votre disposition. Vous baigner, profiter de vos palmes, masque et tuba (ou PMT pour simplifier) seront un vrai plaisir. Votre seul souci sera de choisir entre eau bleue ou eau turquoise.

Si vous logez sur l’île principale, alors vous aurez davantage envie de visiter ce beau lagon. Et il vous faudra faire appel à un prestataire pour profiter pleinement des dégradés de bleus du lagon.

Choisir un prestataire pour une excursion sympa

Il y a plusieurs manières de se promener sur le lagon de Bora. Pour résumer, on vous proposera pirogue à balancier (et à moteur), catamaran ou jet-ski.

Nous, nous avions choisi Nono, dont la réputation suffit à remplir son bateau. Non, non, suis mauvaise langue, parce que sa sortie est sympa, et surtout hyper-organisée. Donc, les réputations, il faut savoir en tenir compte aussi.

Le programme d’une excursion sur le lagon

Tous les prestataires proposent de récupérer les touristes sur leur lieu de séjour. Contactez le prestataire de votre choix, il viendra vous chercher en vous précisant l’heure et le lieu de rendez-vous.

En majorité, le tour du lagon de Bora se fait en à pirogue à moteur. Un tau abrite du soleil, et il y a beaucoup de bonne humeur à bord. Chant et ukulele en appui, c’est le sourire assuré pour tous.

A l’heure du déjeuner, c’est le moment des baignades version farniente, des découvertes typiques polynésiennes (produits locaux, initiation à la danse, ouverture d’une noix de coco), des chants et danses. C’est l’heure des grands fous rires aussi lors du grand pique-nique gourmand pris en commun 😉

A ne pas manquer, la baignade au jardin de corail de Bora. Des milliers de petits poissons multicolores vous attendent, l’eau est translucide, c’est juste magique.

L’arrêt pour se baigner avec les raies ? les caresser ? Bof…. pas mon truc, ça.
Mais bon, je ne vais pas gâcher le plaisir de ceux qui aiment ça, hein ?? mais souvenez-vous que le “shark-feeding” – qui consiste à nourrir les requins devant vous – n’est pas autorisé.

Certains voyageurs pensent qu’il y a trop de touristes à Bora, qu’il s’agit de tourisme de masse… Pour avoir souvent navigué sur le lagon de Bora, je peux vous assurer que ce n’est pas la foule qui va vous gêner !!! les coups de soleil, le trop-plein de bleu, peut-être. Mais franchement ce n’est pas du trop-plein de touristes dont vous vous souviendrez, mais uniquement de cet incroyable camaïeu de bleus, ceux du lagon de Bora.