20 ans que je n’étais pas venue visiter San Francisco.
Ville qui n’a pas beaucoup changé, pour autant que je puisse l’analyser en 3 jours. Quelques gratte-ciel de plus, de l’eau en vente un peu partout et des bus qui clament leur « 0 émission » ce qui est bon signe, des SDF partout ce qui n’est pas très bon signe… Reportages à suivre, vous devinez.
Et puis au détour d’une rue, en s’approchant de Haight Ashbury

Refugees welcome


Comment ne pas y croire, quand on croise autant de population bigarrée à San Francisco ? comme si la Californie ne s’était construite qu’avec des cow-boys !
Alors, San Francisco ? haut lieu de résistance ? croyons-y.