Oui au changement de vie, alors autant en profiter !

Nous n’avons pas fait tous ces kilomètres, déménagé, quitté la famille et les amis, pour être rattrapés par la sinistrose métropolitaine.

Alors, oui, définitivement oui, vive les week-ends. Je m’explique.

A Bordeaux, qu’est-ce qu’on a fait, à part bosser et bosser ? 3 enfants, ce n’est pas rien. Une famille, ce n’est pas rien. Une maison et un jardin, ce n’est pas rien. Les amis, la vie associative, la politique, à peine un peu de sport, et du boulot, du boulot, autant que je m’en souvienne. Parce qu’on aimait ça, parce qu’on se croyait intelligents, et qu’on en profitait pour imaginer un monde meilleur. Ah ! on en a passé du temps, à imaginer un monde meilleur…. Bon, pas toujours de manière triste, souvent autour de bonnes bouteilles…. [Et puis, quand même, les vacances, en famille à 5, ou en tête à tête. Une semaine de ski et un voyage l’été (le plus long et le plus loin possible), le plus souvent en échange de maison, tout ça, je n’ai pas oublié non plus].

Et puis, voilà qu’on se retrouve à 2, loin, pour un changement de vie programmé. Nettement moins de famille présente (ça, c’est un euphémisme), nettement moins d’amis sur place, moins de monde à refaire, alors….

On redécouvre le temps pour soi, à 2. Bosser prend moins d’importance, parce qu’on n’est là que pour 4 ans, et qu’on a déjà construit ce qui était à construire de ce point de vue là. Alors il reste à installer les cerises sur le gâteau. Dans une fenêtre laissée ouverte grâce à la bonne santé de nos parents et la non-existence de petits-enfants. Et on réalise que cette période ne va pas se renouveler trop souvent.

Alors, oui, on part en week-end. Et dès vendredi matin aux aurores, pour 4 jours pleins, pour une île que nous avions visitée il y a quelques années, que nous avons longée en bateau il y a quelques semaines. Huahine, réputée pour son côté sauvage. Alors, nous allons prendre notre temps, amener de la lecture, faire du vélo et du canoé, nager (et je vais me méfier des oursins, promis. Opération de retrait du morceau de 4 mm qui reste coincé dans ma main gauche prévue pour la semaine prochaine….), et puis dormir, rêver. Ou ne rien faire, enfin, parce que c’est un vrai luxe.

changement de vie

Chers amis, je vous souhaite un excellent week-end !