C’est la bonne période pour déguster de délicieuses moules de bouchot. J’ai choisi de les préparer différemment cette fois, des moules au gingembre. En général, je les cuisine de manière très classique, c’est-à-dire marinières, ou plutôt au curry avec une sauce bien crémée. On avait aussi bien apprécié ma version de moules à l’oseille.

Bien trier et préparer les moules

Pour connaitre la différence en moules de bouchot et moules de cordes, je conseille la lecture du site de la maison Thaëron.
On trouve les moules de bouchot chez nos poissonniers entre juillet et janvier, donc en ce moment vous aurez les meilleures moules.

Il est recommandé de conserver les moules que vous venez d’acheter dans le bas du frigo, environ 24 heures. Cela leur permettra de se vider un peu de leur eau.
Vous aurez au préalable trié les moules, en enlevant le petit filament extérieur. Le “byssus” est le filament qui permet aux moules de se fixer aux portiques d’élevage. Les machines qui préparent les moules à la vente rompent ce filament, mais en laissent un morceau, pas très agréable à mâcher ensuite.

L’autre opération consiste à jeter de suite les moules cassées, entrouvertes. Il vaut mieux éviter leur consommation !

Voilà, vos moules sont prêtes à être cuisinées.

Pourquoi des moules au gingembre ?

J’aurais envie de dire : pourquoi pas ?

En réalité, j’aime beaucoup ces saveurs, c’est une raison suffisante, non ?
La coriandre, j’ai vraiment découvert ce “persil arabe” quand j’habitais au Maroc. Et depuis, je l’utilise autant que je peux
Le gingembre, je l’utilise surtout depuis mes séjours à Tahiti. Fortement utilisé dans la cuisine chinoise, je m’en suis régalée, alors je continue de l’incorporer dans ma cuisine.
Au fait, vous saviez qu’à Tahiti la coriandre s’appelle “persil chinois” ?

Pour les “allergiques” au gingembre, je vous rassure. Le morceau de gingembre n’a servi qu’à parfumer le bouillon, ce qui est bien moins fort que du gingembre râpé. C’est la même chose pour la coriandre.
L’association gingembre-coriandre donne une saveur orientale au plat, sans que ces goûts ne prédominent.

Moules au gingembre

Type de plat: plat léger
Cuisine: Fusion
Keyword: gingembre, moules
Portions: 2

Ingrédients

  • 1 kg de moules de bouchot
  • 300g de carottes
  • 1 oignon
  • 1 verre de vin blanc
  • 4 gousses d'ail
  • 3 cm de gingembre
  • 3 tiges de coriandre
  • 2 cs d'huile d'olive ou de colza
  • sel poivre

Instructions

  • Epluchez les carottes, lavez les bien, et découpez-les en rondelles.
    Epluchez les oignons, détaillez-les en mini-cubes.
  • Dans un grand faitout, faites chauffer un peu d'huile, versez les carottes, l'oignon, les gousses d'ail (non épluchées) et le morceau de gingembre épluché, remuez, ne laissez pas colorer. Assaisonnez.
    Ajoutez un verre d'eau et un verre de vin, laissez cuire jusqu'à ce que les carottes deviennent tendres.
  • Ajoutez alors les moules, les branches de coriandre (tiges entières), et remuez jusqu'à les premières moules commencent à s'ouvrir.
    Au fur et à mesure que les moules cuites apparaissent, enlevez la coquille "vide", de manière à diminuer le volume des moules.
  • J'ai fait cuire un mélange de céréales (quinoa et autres), pour accompagner ce plat.
  • Retirez les tiges de coriandre et le morceau de gingembre, déposez le quinoa au milieu de l'assiette, ajoutez les moules et les carottes (à l'aide d'une écumoire) et arrosez d'un peu de sauce (oignons, ail).

Je les ai servies avec du quinoa, mais vous pouvez évidemment les servir avec des pommes de terre bouillies, du riz, et pourquoi pas des frites ?

moules au gingembre et carottes