Donc, Bora, dite La Perle des Mers du Sud ou Perle du Pacifique, selon les sources, nous y voilà. J’ai tellement apprécié d’y naviguer, que je partage ici quelques conseils ou observations issus de ma pratique du lagon de Bora.

Je précise bien qu’ici en Polynésie on dit Bora, et non “Bora-Bora” comme dans les guides et autres revues.

A ma connaissance, 2 manières de dormir sur l’eau, Bora.

Dans un bateau, comme nous avons fait aussi souvent que nous pouvions.

Ou dans un de ces hôtels qui chacun propose ces fameux bungalows sur pilotis, où nous n’avons jamais séjourné. Il n’y a pas d’article sérieux ici sur le tourisme qui ne rappelle que le concept a été inventé ici, et donc copié, tellement c’était une bonne idée. Le comble du raffinement, la table en verre qui permet de voir les poissons sans avoir à sortir de sa cabane. Et, en général, le raffinement va jusqu’à ce qu’un projecteur soit installé sous le bungalow, de manière à observer ces poissons aussi la nuit.

lagon de Bora

J’avais déjà évoqué Bora, où nous avions séjourné dans une pension (la bien connue pension Nono, dont les 3 mérites principaux sont ses prix relativement modestes, son excellent emplacement à la pointe Matira et surtout Nono dont l’excursion sur les motu est à recommander. Pour le sourire de la patronne, on repassera….).

Donc, je disais, Bora, vu de la terre, moyen. On voit surtout des bas-côtés de la seule route qui ceinture l’île. Il y a mieux. Et franchement, je ne comprends toujours pas l’état délabré de la route et des “bords de route” de Vaitape, la capitale de Bora, et aussi lieu d’arrivée d’une grande partie des touristes.

les hotels dans le lagon de Bora

Bora vu du lagon, c’est tout autre chose. J’oserais dire qu’à Bora, le seul truc à voir, c’est le lagon, et la couleur de ses eaux, assez unique. Je n’ai pas l’honneur d’avoir visité d’autres lagons, je précise. Mais je veux bien croire mes copains qui sont venus et qui peuvent faire des comparaisons, eux.

Hotel dans le lagon de Bora - tour en voilier

En réalité, les principaux hôtels sont sur les motus, donc ne sont visibles que d’avion ou de bateau. Une petite dizaine, un peu tous pareils.

Pour se repérer sur le lagon, une carte bien utile.

carte de Bora

Une petite quinzaine d’hôtels. Sur terre, à la pointe Matira, au sud. Sur les Motu, 3 à l’ouest, et tous les autres sur ce long motu à l’est.

Le dernier ouvert, le St Regis. Le prochain, et soit-disant dernier, le Four Seasons. En vogue, l’Intercontinental Resort and Spa, dont la particularité est d’aller pomper une eau à 4°, à 900 m de profondeur, au large de la barrière de corail, pour alimenter sa clim. Bien sûr aussi, des Meridien, Pearl (chaine d’hôtels locale appartenant à la famille Wane – le frère de l’empereur de la perle, justement), Sofitel.

Au moins une règle : taille minimale d’un bungalow : 90 mètres carrés. Terrasse comprise, faut pas pousser non plus… Et comme les hôtels rivalisent d’aménagement et de luxe…

Enfin. Au cas où nos chers et tendres voudraient nous surprendre, on est prêtes, ma copine et moi, à leur souffler l’idée. On a choisi celui-là, sur la photo ci-dessous. Un truc pas trop grand, bien placé (devant le jardin de corail), plutôt discret. Vous êtes pas d’accord ?

Hotel dans le lagon de Bora - tour en voilier

Portez-vous bien !