Que ça se sache, l’Aranui, c’est d’abord un cargo qui approvisionne les Marquises. La rotation est d’environ 3 semaines, autant dire que le bateau est attendu avec impatience dans les 6 îles desservies, et alors l’animation règne sur les quais.

Donc, les escales, les temps de déchargements et de rechargements sont absolument prioritaires. Les livraisons d’abord, les touristes après, voilà la règle.

Si on est à quai, 3 fois seulement, c’est relativement « facile ». Les 2 grues sont alors à l’œuvre.
Si on n’est pas à quai, ça se complique un peu, surtout pour les marins ! Alors, tout le transbordement a lieu à bord de la barge et des 2 baleinières. Et les marins déballent quasiment tout « à la main ».

Vous voulez savoir ce que j’en pense ? ces marins, ce sont de vrais artistes, d’une dextérité absolue. (voilà, les marins costauds, c’est pour bientôt…., mais il faut bien que je vous montre pourquoi ils sont costauds….)

Les produits transportés ?

A l’aller, tout. Je dis bien tout. Des véhicules, aux surgelés, bière, alimentaire, matériaux de construction, meubles, gas-oil (l’Aranui fait aussi « super-tanker » avec une part de ses soutes destinée spécialement aux carburants), etc etc. Il n’y a que des animaux vivants que je n’ai pas vus…..

Un de nos amis avait commandé une fontaine à eau. Il a passé la journée à attendre, chercher le bon conteneur, parlementer. Son épouse avait passé commande par une filière habituelle de « son marché », pour compléter ce qu’elle ne trouve pas chez le « chinois » local..
Je suppose que le Père Noël avait dû confier sa hôte aussi à l’équipage de l’Aranui, au cas où il aurait un sous-traitant sur place !

Pendant les escales, chargements pour la consommation des passagers et marins de l’Aranui aussi !

Au retour, des fruits et légumes, du poisson local, du coprah, du matériel à faire réparer à Tahiti, et des colis à livrer aux amis des escales retour. Disons qu’on rentre presqu’à vide, et le bateau relève légèrement le nez sur la route retour….

A l’arrivée à Papeete, les familles attendent, et se bousculent….

Rendez-vous pour la suite : les marins !

Portez-vous bien.