Chou-fleur au curry, rôti au four

Voilà un légume que je ne cuisine que très rarement depuis que j’habite Tahiti. Vous avez compris que le chou-fleur n’est pas un légume local… Pour trouver un climat breton en Polynésie, on repassera….
Mais, à force de lire sur quelques blogs cette tendance (pas si nouvelle que ça d’ailleurs, je vous renvoie par exemple à la recette d’Estelle, 2004 !), j’en ai eu si envie que je me suis lâchée sur un chou-fleur importé. Je sais, ce n’est pas très bon pour la planète, mais bon, comment dire ? quand on habite sur une île loin de tout, autant vous rappeler qu’il n’y a pas grand chose qui ne soit pas importé !
De jolis choux-fleurs m’ont fait de l’œil, et hop ! en cuisine.

Avant même de vous présenter la recette : pour les allergiques à l’odeur du chou-fleur, je vous garantis que ce mode de cuisson du chou-fleur laisse votre intérieur tout doux, personne ne peut soupçonner le menu de votre repas à venir.

fleurettes de chou-fleur rôti, au curry

Recette du chou-fleur au curry, rôti au four.

Il faut : un joli chou-fleur, huile, curry en poudre, sel, poivre.

Après avoir retiré les feuilles, détachez les fleurettes et rincez-les.

Préparez l’huile parfumée : dans un bol ajoutez tous les ingrédients selon les quantités souhaitées, remuez bien.

Déposez les fleurettes dans un plat, ajoutez un 1/2 cm d’eau dans le fond, versez votre huile légèrement sur les fleurettes.
Enfournez à 180° pendant une 1/2 heure.

Vous obtenez du chou-fleur cuit mais légèrement croquant.

Je l’ai servi avec un mi-cuit de thon, que j’ai parfumé en versant un peu de la sauce « chou-fleur » obtenue au dernier moment.

Mes remarques

  • la durée de cuisson dépend de la taille et de l’âge du chou-fleur. Plus il sera petit et jeune, plus la cuisson sera rapide, donc testez en plongeant un couteau dans le coeur des fleurettes en cours de cuisson pour tester.
  • je rajoute maintenant presque toujours un fond d’eau dans mes plats de cuisson au four… cela remplace-t-il un four à vapeur que je n’ai pas ? en tout cas, cela rend les aliments cuits ainsi bien plus tendres, et cela dilue la sauce obtenue aussi.
  • je n’ai déposé que quelques gouttes d’huile sur chaque fleurette, il ne s’agit pas de les faire frire !
  • bien sûr, vous pouvez varier les parfums de l’huile autant que vous le souhaitez, selon vos goûts, ou ce que vous avez dans vos placards.

Bon appétit, à bientôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s