20 ans que je n’étais pas venue visiter San Francisco.
Ville qui n’a pas beaucoup changé, pour autant que je puisse l’analyser en 3 jours. Quelques gratte-ciel de plus, de l’eau en vente un peu partout et des bus qui clament leur “0 émission” ce qui est bon signe, des SDF partout ce qui n’est pas très bon signe… Reportages à suivre, vous devinez.
Et puis au détour d’une rue, en s’approchant de Haight Ashbury

Refugees welcome
Comment ne pas y croire, quand on croise autant de population bigarrée à San Francisco ? comme si la Californie ne s’était construite qu’avec des cow-boys !
Alors, San Francisco ? haut lieu de résistance ? croyons-y.