Après un premier séjour au village de Fakarava, nous avons voulu découvrir la passe sud de Fakarava, et ce fut un séjour enchanteur.

Les Tuamotu sont un des 5 archipels de la Polynésie française, composés d’une chaine d’atolls tous plus beaux les uns que les autres.
Les plus connus sont Rangiroa, le plus grand atoll de Polynésie et le 2° mondial, et Fakarava, lieux réputés pour la qualité des plongées qu’on y effectue. Les fonds sont protégés par l’UNESCO, et les plongeurs du monde entier se régalent des plongées dans ces 2 lagons. Beaucoup de plongeurs italiens, je n’ai aucune idée de la raison qui les amène ici en si grand nombre 😉

Nous connaissions déjà Rangiroa, grâce à un séjour l’an dernier dans une chouette pension, et je ne vous en ai toujours pas parlé. Ça viendra !!
Nous connaissions aussi Fakarava, c’est là que nous avions passé notre dernière semaine polynésienne à la fin de notre premier séjour au Fenua. Et nous étions tombés amoureux de Fakarava. Si, si, je vous assure, la photo du ponton de la pension Vaiama de Fakarava est mon fond d’écran depuis 7 ans ! c’est dire…
Et on avait ainsi plongé dans la passe Nord de Fakarava.

Donc.

carte Tahiti Fakarava
Fakarava est à une heure 10 d’avion depuis Papeete, avec des vols journaliers, et quelques fois plusieurs vols par jour. L’aéroport et le village se situent au nord de l’atoll, donc il est assez facile de se loger dans une des nombreuses pensions qui se situent aux alentours.

carte Fakarava
Vouloir plonger au sud est un peu plus compliqué, puisqu’il n’y a qu’une seule pension, et qu’elle est à une heure 1/2 de bateau du village nord.
Alors pourquoi aller si loin, me direz-vous ?

Parce que la passe sud de Fakarava est réputée pour son mur de requins, oui vous avez bien lu ! et qu’il faut plonger là pour les voir. En plus, les coraux sont parmi les plus beaux de Polynésie, alors…
Donc, il y a une pension, la pension Tetamanu et un club de plongée, directement au bord de la passe, ce qui est bien pratique.
Il y a 2 semaines, seul ce club, associé à Eleuthera, était présent sur la passe. Le club Top Dive de la vidéo ci-dessous (comme les autres clubs présents passe nord) peut organiser des plongées à la passe sud à partir de leur club de la passe Nord, ce qui veut dire une sortie à la journée.
Comme je n’ai pas de caméra qui puisse aller aussi profond, je vous propose une vidéo qui vous montrera ce que ce vous auriez vu si vous aviez plongé comme moi.


Les plongeurs dans cette vidéo sont descendus à 26 mètres. Je rappelle qu’en Polynésie, le niveau 1 de plongée permet de descendre à quasi 30 mètres, grâce à la limpidité de ses eaux. (20 mètres ailleurs).

Et si vous ne plongez pas avec des bouteilles, vous vous arnachez avec un masque, un tuba et des palmes, et vous voilà à vous laisser promener dans un aquarium géant, dans une eau à presque 30°.
A savoir : une passe permet au lagon de se vider ou de se remplir, selon un fonctionnement proche de celui des marées. Donc, on peut profiter d’un courant rentrant, peu dangereux : vous flottez, en plongée ou en snorkeling, vous laissant porter par le courant ; ou d’un courant sortant, pour varier les plaisirs. Dans tous les cas, c’est un vrai bonheur, pas besoin de palmer, juste se laisser flotter, et admirer…

Je vous montre ce qu’on peut voir en snorkeling à la passe sud de Fakarava ?

Banc de poissons dans la passe sud FakaravaBanc de poissons dans la passe sud FakaravaNapoléonRequin pointe noire
Alors, convaincus ? Articles à suivre sur la pension elle-même, le motu du village de Tetamanu… restez connectés !

Pour mes lecteurs qui avez l’habitude de passer par ici…
J’ai décidé d’élargir l’horizon de ce blog au-delà de la cuisine, et d’inclure ici mes articles “voyages”. Cette manip suppose que je réorganise mes catégories, donc merci pour votre patience, j’y travaille doucement. Par contre, vous avez vu que j’ai créé des onglets tout en haut ? là aussi, je suis en train de les remplir…
J’ai eu quelques soucis avec mon blog voyages, sur lequel je n’ai rien publié depuis longtemps. Le temps que ces soucis (beaucoup de mes photos ont été utilisées par des sites peu scrupuleux) soient résolus par la justice, je migrerai ensuite tous mes articles voyages sur ce blog.
Cette affaire de vols de photos m’a longtemps démotivée à écrire, mais les paysages polynésiens et les expériences que j’y vis méritent que je me remette à l’écriture !