Maupiti fait donc partie des îles de la Société, à l’ouest de Bora, comme je vous l’avais montré !
Beaucoup de touristes prévoient un séjour à Maupiti lors de leur voyage en Polynésie, pour peu qu’ils viennent ici plus de 2 semaines. Farniente, aucun hôtel, magnifique lagon, population accueillante, voilà les atouts de Maupiti.

Beaucoup pensent que Maupiti ressemble à ce que devait être Bora avant son développement. Une île haute, un beau et large lagon, des motu* accueillants mais préservés.
Les habitants de Maupiti ont voté il y a quelques années contre l’installation d’un hôtel sur leur île. On y trouve donc une dizaine de pensions, dont une qui se veut “presqu’un hotel”, la pension Kururi.
Certaines se situent sur l’île haute, les autres se trouvent sur des motu.

Maupiti vue du ciel

Choisir son hébergement n’est pas si facile.

Si vous êtes adeptes du kite surf, qui se pratique au sud de l’île, vous choisirez un hébergement sur l’île haute, en face de la passe.
Si vous voulez vous ressourcer tranquillement, jouer un peu aux robinsons, méditer, nager avec les poissons… vous choisirez un hébergement sur un motu et un bungalow individuel.
Attention : certaines pensions ne disposent que de chambres dans une maison commune, avec …. salle de bains commune. Il faut parfois savoir lire entre les lignes sur les sites qui vous aident à préparer votre séjour à Maupiti ! ou apprécier très fortement de partager la vie locale, ce qui peut aussi être très intéressant.

Les plages et le lagon

A savoir : une seule jolie et très agréable plage sur l’île haute : la plage de Tereia. Elle est bien accueillante, avec des zones pour siester à l’ombre, avec une eau limpide, avec un snack bien pratique. C’est à partir de cette plage qu’on peut traverser le lagon à pied, et rejoindre le motu Auira. La pension Auira (tenue par le fameux Gilbert) se situe sur ce motu, à signaler parce qu’on y trouve aussi des emplacements pour camper.
3/4 jours à Maupiti suffisent peut-être, pour découvrir le lagon et grimper en haut du mont Tefarearii, goûter langoustes ou varo*, faire le tour de l’île à vélo, ou tranquillement se fondre dans le rythme ambiant.

Aller à Maupiti

Air Tahiti propose un reportage complet sur Maupiti dans son magazine de bord. Je vous suggère fortement d’y jeter un œil !
Pour info, le seul moyen d’aller à Maupiti est actuellement l’avion, depuis Papeete, Bora ou Raiatea. Le bateau express, le Maupiti Express, qui faisait la liaison avec Bora, n’est plus en service. Il était surnommé le “Vomiti Express”, c’est dire….
Certains voiliers s’aventurent jusqu’à Maupiti. Mais je ne le recommande pas vraiment : la passe (en S, telle qu’on la voit ci-dessous) peut être dangereuse si la mer n’est pas calme, et le lagon est peu navigable (la seule zone autorisée à la navigation se situe entre la passe et le village).
* motu : mot tahitien qui désigne un îlot le long du récif ou de la barrière de corail.

Les sommets et la passe de Maupiti
Une île intéressante, préservée, où je vous suggère de séjourner si vos pas vous amènent en Polynésie !