Visiter Tahiti et ses îles – Mode d'emploi

Vous aussi vous aimeriez venir profiter du charme de Tahiti ? un nom aux images de lagons, cocotiers, plages sauvages, motu, paradis terrestre peuplé de jolies filles qui sourient une fleur à l’oreille ou dans les cheveux… c’est à peu près ça !

un motu à TahitiDepuis que je vis à Tahiti, mes proches, amis, voisins, collègues de ma vie d’avant ont envie de venir nous voir, de visiter Tahiti et ses îles. Et je reçois beaucoup de questions ! alors, je me lance, je vous fais une fiche de ce qu’il faut savoir pour venir vous changer les idées à Tahiti et profiter de ses décors somptueux.

La meilleure période de l’année

Distinguons d’abord haute et basse saison. A éviter si possible, surtout pour votre budget : Juillet Août. Tout est plus cher, les jours sont plus courts et il fait plus frais (attention, les températures ne descendent pas non plus en dessous de 20°). Par contre, c’est la saison sèche, donc il ne pleut quasiment pas, et toute la Polynésie fête le Heiva en Juillet, ce qui peut être intéressant.
Tahiti connait 2 saisons : la sèche et l’humide. Disons qu’il risque de pleuvoir beaucoup entre décembre et février.

Le voyage

Ben oui, depuis l’Europe, c’est long : il faut faire un 1/2 tour de la Terre ! 20 heures en moyenne, pour le voyage le plus court. Mais personne ne vous demande de ramer ni de pédaler. Vous n’avez qu’à dormir, manger, visionner enfin les films que vous n’aviez pas eu le temps de voir, et vous laisser guider par de charmantes hôtesses !

Plusieurs routes possibles. Le plus simple et le plus court est de passer par Los Angeles. 2 compagnies assurent la desserte Los Angeles – Tahiti : Air France et Air Tahiti Nui. Plusieurs vols par semaine.
Donc vous pouvez utiliser n’importe quelle compagnie qui a un accord avec ces 2 compagnies. Pour un Paris-Tahiti, vous pouvez utiliser AF ou ATN de bout en bout, ou combiner KLM jusqu’à Los Angeles et AF ensuite, ou British Airways (avec pré-acheminement jusqu’à Londres) et ATN ensuite… etc. Les combinaisons sont multiples.
Le prix, et éventuellement le temps d’attente à Los Angeles, feront la différence.
Précision : si on vous dit qu’on peut faire Paris – Tahiti sans escale : c’est archi-faux ! tout le monde descend de l’avion à Los Angeles. L’explication tient au fait que si vous voyagez par ATN, vous bénéficierez d’un vrai transit, sans repasser par la case « contrôle aux frontières ».

Autre version : le passage par Santiago du Chili. Un peu moins cher et un peu plus long. Une compagnie pour rejoindre Santiago, et ensuite Lan Chile pour rejoindre Tahiti. Attention : un seul par semaine entre Santiago et Tahiti.

Enfin, le passage par l’Asie. Forcément plus long. Beaucoup de choix, d’escales possibles. Pour les voyageurs qui ont le temps et souhaitent visiter en cours de route.

Les îles à visiter

Les agences et tour operators proposent systématique le trio Tahiti – Moorea – Bora. Avec raison, mais pas toujours.
Si vous êtes pressés, effectivement, Moorea et Bora sont des must.
Moorea, en face de Tahiti, donc facilement accessible, parce que cette île associe montagne et lagon, vie à terre et splendeurs en mer ; on dit souvent que Moorea est à elle seule un condensé des îles de la Polynésie.

Moorea
Bora, à cause du mythe évidemment. Un des plus beaux lagons du monde, des eaux aux dégradés de bleu incroyables et des couchers de soleil à rendre romantiques les plus récalcitrants. Alors, vous avez raison d’y passer quelques jours. Mon point de vue est que Bora vaut surtout pour visiter et apprécier son magnifique lagon.

lagon de BoraLes autres îles de la Société : j’ai un réel coup de cœur pour Tahaa, l’île vanille. Une île intéressante à traverser, au milieu des vanilleraies. Et un lagon très très beau aussi, avec son célèbre jardin de corail. De plus, Tahaa se trouve dans le même lagon que Raiatea, et l’ensemble de ces 2 îles offre une multitude d’activités.

lagon de TahaaL’île de Maupiti a du charme aussi. Presque confidentielle, un magnifique lagon à découvrir.

Huahine ? beaucoup lui trouvent beaucoup d’intérêt, pour son aspect sauvage. Personnellement, je n’ai jamais réussi à adhérer complètement, mais peut-être changerai-je d’avis un jour ? je l’espère en tout cas.

Si vous disposez de plus de temps, vous aurez alors envie de visiter l’archipel des Tuamotu, ou au moins un de ses atolls. Rangiroa, le lagon le plus grand, et dont la passe principale est classée par l’Unesco, et Fakarava attirent les plongeurs du monde entier. Des lieux hors du temps, où il fait bon se reposer, nager, méditer, côtoyer raies ou requins à pointe noire… que du bonheur !

Rangiroa en approcheA bientôt pour la suite : l’hébergement à Tahiti et dans les îles, les activités recommandées.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “Visiter Tahiti et ses îles – Mode d'emploi

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s