Je vais finir par croire que mon boucher n’aime ni le mouton ni l’agneau. Il vend des “jambettes” d’agneau !
J’avais découvert qu’il vendait les souris d’agneau au prix du collier, en appelant ces morceaux délicieux : bouts de gigots. Pour lui, les souris d’agneau ne sont que les restes des gigots qu’il a vendus en tranches !! Donc, nous nous régalions de souris d’agneau..

Je viens de découvrir une autre appellation, dans ce même magasin : les jambettes d’agneau ! toujours vendues au prix du collier… Allez comprendre !
Cette fois-ci, je les ai cuisinées en cocotte, dans une sauce au vin rouge, avec carottes, ail et oignon, un peu comme une daube.

jambettes d'agneauRecette

Il faut : 4 jambettes, ou souris d’agneau, 1 kg de carottes de taille moyenne, 4 oignons en lamelles, 1 tête d’ail, 1/2 litre de vin rouge, thym, sel, poivre.

Déposez les jambettes dans un faitout ou une cocotte, faites les saisir rapidement à sec, le gras de l’agneau devrait suffire, sinon rajoutez un peu d’eau, et remuez en permanence, après que la viande ait été saisie.
Ajoutez les lamelles d’oignon, les gousses d’ail non épluchées, l’assaisonnement, le vin rouge, couvrez et laissez mijoter (entre une heure 1/2 et 2 heures).
A mi-cuisson, ajoutez les carottes épluchées.
Ajoutez un peu de d’eau de temps en temps, si nécessaire. Il faut que la viande reste couverte de jus.

jambettes d'agneauQuelques trucs

– vous pouvez faire ce plat la veille et le réchauffer, cela n’en sera que meilleur. Et cela permet de supprimer tout le gras qui apparait tout figé à la surface, quand le plat refroidit !
– le plat est plus goûteux qu’avec du bœuf. C’est ça qui est intéressant !
– Je les ai servies avec des pâtes fraiches, ce fut parfait. Tagliatelles, linguine, spaghetti, le choix est vaste.

Voilà un plat convivial, qui réchauffe, qui renouvelle le bœuf bourguignon ou la daube, parfumé à souhait.

jambettes agneau

Régalez-vous !