Les mois d’hiver, leurs journées humides ou froides, donnent envie d’un potage réconfortant en soirée. De novembre à mars, il est rare que je ne cuisine pas une soupe bien odorante pour notre repas du soir.

Le céleri rave fait partie des légumes de saison que je ne cuisine pas assez, nous n’en consommons qu’en soupe ou en purée.
Par contre, je reste persuadée que l’accompagnement de ce légume peut nous permettre de varier les occasions d’en déguster. J’ai lu beaucoup de recettes avec des cèpes, des copeaux de foie gras…

Pour aujourd’hui, je vous propose un velouté, agrémenté de noix de St Jacques poêlées, et juste un filet d’huile de truffe pour “doper” cette assiette. Plat de fêtes ne signifie pas forcément que l’on doive utiliser des produits hors de prix, pour moi en tout cas.

Velouté céleri rave, nois de st jacques, huile de truffe

Recette

Pour 4 personnes, il faut : 1/2 céleri rave, 2 pommes de terre moyenne, un verre de lait, une grosse poignée de noix de St Jacques (surgelés Picard pour moi), une noix de beurre, huile de truffe blanche (Olivier&co pour moi), sel, poivre.

Pelez le céleri rave et les pommes de terre, coupez-les en morceaux. Dans une casserole, recouvrez-les d’eau, salez et faites les cuire une grosse 1/2 heure.
Quand les légumes sont tendres, mixez-les. Ajoutez 1/2 à 1 verre de lait, remuez.

Pendant que les légumes cuisent, déposez une noix de beurre dans une poêle et faites saisir les noix de St Jacques à feu vif pendant 2-3 minutes. Préchauffez vos assiettes dans votre  four.

Au moment de passer à table, dans chaque assiette versez le velouté, déposez quelques noix de St Jacques, arrosez d’un filet d’huile de truffe, donnez un tour de moulin à poivre, et c’est prêt à être dégusté !

Voilà un velouté parfumé, goûteux et pas très onéreux !

Velouté de céleri rave, noix de St Jacques et huile de truffe

Quelques trucs

– les temps de cuisson des légumes dépendent de la force de votre feu de cuisson, et de la taille des morceaux. Donc, surveillez et adaptez.
– de même pour la quantité de lait à ajouter, cela dépend de la qualité des pommes de terre utilisées. Donc, ajoutez progressivement, jusqu’à obtenir le velouté que vous souhaitez !
– j’utilise les noix de St Jacques les moins chères de chez Picard, personne ne s’en est plaint jusqu’à présent.. si vos budgets pour le permettent, vos poissonniers se feront un plaisir de vous conseiller au mieux. A contrario, des petites crevettes poêlées conviendront aussi très bien.
– la prochaine fois, j’ai envie d’essayer avec du magret séché poêlé ou des dés de jambon, quelques pincées de piment d’Espelette… ça devrait être bon aussi.
– j’utilise de l’huile de truffe… parce que j’en ai dans mes placards ! je préfère la truffe blanche, je la trouve plus parfumée… les goûts et les couleurs… ça tombe bien, c’est celle qui coûte le moins cher !
– enfin, je pense que la recette est transposable en verrine, et pour les fêtes, avec un peu de déco (feuilles de persil par exemple) je suis sûre qu’elle ferait son effet.

Les fêtes approchent, et nous préparons nos menus. Ne croyez pas que les plats les plus chers seront les meilleurs. Faites vous plaisir, cuisinez avec amour, et vos repas seront excellents.

Velouté de céleri rave, noix de St Jacques et huile de truffe

Bon appétit !

Edit : je n’ai aucun lien avec Picard, ni Olivier&Co… malheureusement 😉 mais j’apprécie leurs produits, donc je le dis. En toute liberté.