J’ai eu tellement de bonheur et d’émotion à visionner “Entre les Bras“, le film réalisé par Paul Lacoste, qui évoque la transmission, le passage, entre un père et son fils, que je ne peux que partager avec vous.

C’est l’histoire d’un père, Michel Bras, chef 3 étoiles dans son restaurant hors norme à Laguiole, qui transmet non seulement son restaurant mais surtout sa vision, ses valeurs, à son fils Sébastien, dit Séba tout le long du film. Nous partageons la vie des familles de Michel et Sébastien, au gré des saisons qui défilent, en Aubrac et au Japon. Ce documentaire est fait de pudeur, de partage, et nous ne sommes jamais voyeurs, juste de connivence avec eux, et c’est ça qui est bien plaisant. A la fin du film, c’est comme si nous faisions nous aussi partie de leur famille !

Si ne “voyez” toujours pas qui est Michel Bras, dites-vous qu’il est celui qui a inventé le coulant au chocolat, vous savez bien, un biscuit au chocolat dont le cœur coule dès que vous y enfoncez la cuillère ! Mais, surtout, Michel Bras connait les herbes et les ressources de l’Aubrac comme personne. Quel plaisir de le suivre au marché !

Présentation du film “Entre les Bras”

Je n’ai jamais eu le privilège de déguster la cuisine de Michel ou Sébastien Bras dans leur restaurant. J’ai aimé découvrir dans ce film leur amour et respect des produits, leur perfectionnisme. Mais j’ai aimé aussi découvrir leur belle région de l’Aubrac avec leurs yeux.

Et constater leur connivence, pas facile de premier abord tant leur personnalité est forte, fait plaisir à voir et on apprécie comment cela retentit sur leur cuisine. Lors du film évidemment, mais aussi en les rencontrant. Michel a les yeux qui pétillent tellement, on ne peut qu’adhérer à son enthousiasme et sa volonté de transmettre ses valeurs. Sébastien, en bon fils, a du mérite à intégrer le partage des savoirs de son père en y apportant sa personnalité. Il a du talent Sébastien, la barre est haute !!!

J’ai même eu la chance de goûter leur dessert :

“Gaufrette de pomme de terre et crème beurre noisette”, qui se mange avec les doigts, comme un sandwich. La tuile est croustillante à souhait, la crème goûteuse et légère. Extraordinaire de finesse ce dessert.

Le film est très bientôt en distribution dans toute la France. Si ce film est programmé à côté de chez vous, courez-y !

En complément, une belle présentation de ce documentaire à lire.

Rendez-vous sur Hellocoton !