Comment dire ? oui, j’avoue, je suis fan de magazines. J’achète quasiment tous les Numéros 1 de ce qui parait dans le domaine de la maison et de la cuisine, vin y compris.
Et je garde tout, même si Chéri râle un peu quand même, parce que la maison est comme chez chacun : non extensible, surtout pour des revues !!

Et ce mois ci, est paru un Numéro 1 : “délicieux“.

Magazine culinaire : DélicieuxUne belle photo de macarons en couverture, vous comprenez mieux aussi pourquoi je ne pouvais pas résister…

Une fois à la maison, tournons les pages : plutôt haut de gamme, beau papier… en adéquation avec les contenus : très belle vaisselle, couverts en argent, intérieurs stylés, nappes épaisses.. on est loin de la cuisine bistrot ou de comptoir.

Magazine culinaire : DéliceuxOn sent les riches demeures… d’ailleurs ce numéro me fait penser aux magazines de déco , dans la catégorie bourgeois chic…

Magazine culinaire : DéliceuxMagazine culinaire : DéliceuxLes recettes sont jolies, bien expliquées. Même un très beau dossier sur les macarons, avec un pas à pas qui incite à s’y lancer, et des parfums originaux : les ganaches sont au champagne, à la réglisse, et les coques bien dorées pour une fête brillante !

Les recettes ? ben…. en y regardant encore d’un peu plus près, elles sont essentiellement italiennes ! timbale de tortellinis, grands raviolis farcis sur fondue de mozzarella des buffonne et tomates confites, magret de canard sur sa sauce aux figues et petite caponata… etc etc.
Pour être plus précise encore, toutes les recettes sont produites et stylées par Manuela Longo et toutes les photos sont de Ricardo De Vito, ce qui donne forcément une belle unité de style dans tout le magazine !

Ce qui m’embête un peu dans la découverte de cette revue :
l’ambiguïté avec le magazine Delicious. D’ailleurs, en l’achetant, j’étais persuadée avoir découvert la version française de Delicious que j’aime tant.
– il s’agit donc d’un magazine italien, rédigé en français. Quel est l’intérêt alors de l’appeler “délicieux” ? pourquoi ne pas avoir choisi un titre à consonance italienne ? pourquoi le publier en français quand l’immense majorité des adresses et des liens est italienne ?

Je ne sais pas si je réaliserai une des recettes de “délicieux”, malgré tout mon amour de la cuisine italienne. La revue est bimestrielle, et coûte la bagatelle de 4.9 euros. Je feuilletterai sûrement le numéro 2, mais franchement cela m’étonnerait que je l’achète de nouveau !

Et vous, l’avez-vous feuilleté ? acheté ? avez-vous testé une recette ? ça m’intéresse de le savoir !

Rendez-vous sur Hellocoton !