Longtemps que je me pose cette question.

Si l’automne arrive tardivement, on peut encore trouver plaisir à se promener, parce qu’il reste des feuilles aux arbres, que les pelouses reverdissent, parce qu’il ne fait pas encore trop froid.

Novembre peut avoir un intérêt : nous pourrions nous préparer pour Noël et les fêtes de fin d’année. Tous les ans, c’est ce que je me dis. M’organiser. Le grand mot. Préparer les cadeaux bien en avance, avant les cohues et les ruptures de stock

Et tous les ans, j’en suis au même point. Décembre arrive, et plouf… tout va vite arriver, et rien n’est prêt, même pas le début d’une liste !

Donc, Novembre, on le passe à quoi ?

Une fois passée la fête des chrysanthèmes, hein ?

Pester devant la garde-robe à renouveler ? ah… les changements de saison. Mise en hibernation des vêtements d’été ou faisant semblant d’évoquer l’été. Mise à jour des stocks de l’an dernier. A la mode ? pas à la mode ? à la bonne taille ? etc etc…

Observer avec désarroi les jours qui raccourcissent, la lumière qui se grise et obscurcit tout, même en plein jour.

Cuisiner des plats d’hiver, quand on a encore envie de tomates et de melon ? bon, OK, la soupe ça peut être très bon aussi. Mais la soupe c’est pour l’hiver !

Novembre, je me demande si ce mois sert à quelque chose.

A part nous plomber le moral, vous savez, vous ?