Je ne sais pas pour vous, mais pour moi c’est souvent un casse tête que de préparer des trucs à grignoter pour l’apéritif.

Quand on veut éviter tous les grignoti du commerce, en général trop gras, trop caloriques et un peu passe-partout, quand on veut éviter les tartinades (pain + paté) il ne reste plus qu’à cuisiner. D’autant plus que pour une réunion familiale d’importance, j’avais été invitée à prévoir suffisamment pour une grande vingtaine de gourmands.

Et j’ai opté pour des muffins.

Disons que j’ai utilisé une recette basique, et ensuite j’ai varié les assaisonnements pour varier les résultats.

La recette de base

160 g de farine, 1/2 sachet de levure, 3 œufs, 10 cl d’huile d’olive, 120 g de lait, sel poivre.

Mélanger tous les ingrédients avec un mixeur, dans cet ordre.

Préchauffer le four, 180°.
Verser dans des moules en silicone, et enfourner. La durée de cuisson dépend de la taille des moules utilisés. Plus ils sont petits, et plus vite ils seront cuits. De l’intérêt de ne pas utiliser un four trop chaud, de manière à ce que l’intérieur de vos muffins cuise aussi.

Les personnalisations

On peut répartir la pâte dans plusieurs bols et rajouter :

– gruyère râpé, dés de jambon (à adapter à la taille des moules !). C’est la version revisitée de la quiche classique !

– dès d’olives noires et de tomates confites.

– surimi râpé et curry. On peut remplacer le surimi par des miettes de thon, des miettes de poisson déjà cuit.

– des échalotes hachées et revenues dans un peu d’huile et une rasade de vin blanc. Bien poivrer dans ce cas.

Et puis, on peut varier les moules aussi.

Pâte versée dans des moules de mini-madeleines. Poser un dé de tomate confite sur le dessus.

Mélange tomate confite olive noire, dans des petits ramequins en porcelaine. Dans ce cas, la pâte étant nettement moins épaisse, le “muffin” s’avère plus croustillant.

Ce dernier étant mon préféré, je le servirai bientôt en entrée, accompagné d’une salade améliorée.

Edit : bien sûr, le plus simple pour l’apéro, c’est aussi des cubes ou tranchettes fines de bon jambon, des tomates cerises… Mais bon.

Edit 2 : la taille mini-madeleine, c’est vraiment top. La taille idéale.