Les vendanges 2010, autour de Bordeaux

Ce fut le sujet de conversation de tout l’été.

« Il sera comment le 2010 ? »

Été ensoleillé, chaud, avec des pluies aussi pour assurer l’humidité nécessaire.
Fin d’été chaude, sèche, ce qui permet d’éviter tout pourrissement prématuré, et donc assurer une vigne en bonne santé.

Pas de grêle, pas de gel…

Quoi demander de plus ? restait plus qu’à espérer des vendanges au sec.

On retrouve ici le sol de graves (les « cailloux » qui emmagasinent la chaleur, et la restituent..). Pour les non connaisseurs, les tiges marron deviendront les sarments, une fois secs. Les sarments sont coupés, rassemblés en fagots après la vendange, et vendus. Le cep est le « tronc », la partie filandreuse en bas à droite de la photo.

2009 ayant été une année exceptionnelle, certains l’ont même déjà qualifiée de l’année du siècle (sans rire du tout du tout), on se met à rêver d’une troisième année exceptionnelle, dès ce début de siècle.

Les premiers jours de vendanges se sont bien déroulés, au sec. Mais les viticulteurs ne seront vraiment rassurés que quand tous les raisins auront été rentrés, et que l’œnologue aura donné son avis. Patience, patience…

On distingue ici que le sol est bien différent, pas de grave, puisqu’on est à St Émilion (sur les hauteurs, rive droite de la Garonne).

A très bientôt, pour suivre l’avancée des vendanges girondines.

Publicités

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s