Autant le dire de suite, Mayotte n’est pas réputée pour sa gastronomie.

Parlons plutôt d’une nourriture de subsistance.

poulet grillé sur le marché de Mamoudzou

Du poisson ou du poulet très maigre, mariné et grillé. Des herbes bouillies, les fameuses brèdes. Des bananes et du manioc grillés ou bouillis. Et du riz de temps en temps en accompagnement. Et comme le pays est musulman, pas vraiment de vin pour faire passer le tout. Par contre, du piment, beaucoup de piment !

Le piment, déjà prêt, est vendu partout, y compris au bord des routes.

Les marchés sont diversement approvisionnés.

Le nouveau marché de Mamoudzou, au pied du débarcadère :

En bord de route :

Le maïs peut même être dégusté bien grillé, pour caler une petite faim, ou par gourmandise :

La réalité est que je voulais, aussi, photographier cette femme et son fils. Pas si facile de photographier ces belles femmes qui soignent leur peau grâce à ce masque de fabrication locale (1), donc on a mangé du maïs !

Enfin, pour ceux qui ont lu jusque là, une recette de gâteau mahorais.

Il vous faut :

1kg de farine, 2 cs d’huile, 1 boite de lait concentré sucré, 1 paquet de levure, 10g de bicarbonate, 15g de cardamome pilée, un peu de sucre (une petite petite poignée, selon vos goûts).

Mélangez tout, et rajoutez de l’eau jusqu’à avoir la consistance d’une pâte à cake.

Faire cuire au four (th6) jusqu’à ce qu’une lame enfoncée dans votre gâteau ressorte sèche.

Et vous obtenez un très bon gâteau parfumé pour la semaine… si vous le faites le dimanche soir par exemple.

Quelques liens sur la gastronomie mahoraise :

le petit futé descriptif de plats

easycook 2 ou 3 bonnes recettes

A bientôt, pour des aventures moins drôles ! ben oui.

(1) mesdames, pour avoir une peau resplendissante, rien de tel que ce masque à base de bois de santal gratté sur du corail. Elles le portent simplement étalé, quelques fois avec des dessins.

Rendez-vous sur Hellocoton !