Un des aspects positifs du retour en métropole, c’est le retour aux fourneaux.

Bien sûr le climat local bordelais favorise l’envie de cuisiner. Tahiti, c’était poisson grillé, et c’était très bon, mais mes seules initiatives ont consisté à varier les types de poisson, les marinades et assaisonnements. Si, m’étais lancée dans les verrines, quand même…

Mes retrouvailles avec “ma” cuisine, l’achat d’ustensiles et produits nouveaux, c’est à dire ayant fait leur apparition pendant ces fameuses 4 années, c’est que du bonheur.

4 ans à lire des bouquins de cuisine, des blogs de cuisine… enfin je me lance…

10 personnes à table un soir, quoi servir en apéritif qui soit diététique ? qui serve aussi d’entrée ? qui change un peu sans que la charge de travail soit insurmontable ?

Donc, à partir d’une recette vue sur le net, mais je n’ai plus aucune idée d’où, que la créatrice me pardonne et surtout se signale, je me ferai un plaisir de la mentionner…

bouchées épinards saumon ricotta

Mode d’emploi

Ingrédients : 6 œufs, 1/2 poche d’épinards en branche surgelés, un pot de ricotta, 8 tranches de saumon fumé, sel, poivre.

1. Faire cuire les épinards à la poêle en faisant évaporer le maximum d’eau. Saler, poivrer.

2. Battre 6 oeufs, saler, poivrer.

3. Allumer le four, 180°. Quand les épinards sont un peu desséchés et refroidis, mélanger les 2 appareils. Les verser dans un plat allant au four… le moule Flexi-truc est parfait. Et faire cuire. Je ne vais pas vous indiquer de temps, parce que cela dépend de votre four, de l’épaisseur des épinards dans votre moule, etc. Mais si vous surveillez un peu, vous savez bien voir si votre omelette est cuite ou pas !

Et ça donne ça, une fois démoulé..

omelette aux épinards

4. Battre une boite de ricotta avec sel, poivre.

5. A peine tiédie, couper l'”omelette en deux. Badigonner une moitié avec la ricotta, recouvrir des tranches de saumon fumé.

omelette épinards

En même temps, vous avez vu si je me suis équipée, hein …

6. Recouvrir de la deuxième moitié d’omelette et mettre au frais.

7. Après quelques heures au froid, découper des carrés, pas trop gros, et “piquer”.

Commentaires

Évidemment, à l’usage, disons que je ferais un peu différemment.

1. Éviter une omelette trop épaisse, parce qu’au moment de la dégustation, ça serait plus pratique…

2. Bien assaisonner les épinards ou la ricotta, avec les épices de votre choix. Un peu de noix de muscade dans les épinards ? de curry dans la ricotta ? du piment d’Espelette ? des olives concassées ? pourquoi pas un peu de vodka ? le choix est vaste.

3. Enfin, poser l’omelette sur la planche à découper n’était vraiment pas une bonne idée, parce qu’ensuite il a fallu la transvaser pour la mettre au frigo ! damned… donc, comme on ne peut pas couper dans le moule, démouler directement votre omelette dans un plat qui rentre dans votre frigo, ça simplifiera les manips ensuite !!!

4. S’y prendre vraiment à l’avance. Ce n’est rien à faire, mais la ricotta a besoin de temps pour se solidifier…

En accompagnement

Moi qui aime tant les chardonnay, je m’attendais à une association de cépages improbable, mais celle-là tient ses promesses.

Nous avons découvert ce vin lors de notre dernier séjour dans les environs de Béziers, et nous avons été conquis.

Ce vin est frais, fruité. Ni trop sec, ni trop doux, il est idéal pour l’apéritif. Et pas cher… ce qui ne gâte rien.

Pour tout savoir, c’est sur le site des Vignerons de Sérignan. Et si vous passez dans la région, allez leur rendre visite, ce sont des passionnés.

Bonne dégustation !