Poisson à la mode des Indes

Et en toute modestie, je pourrais rajouter « à ma manière ».

Faisons le point.

Depuis notre retour des îles, dans le domaine de la cuisine, j’ai un plaisir immense ici. Vous voulez savoir lequel ?

Re-faire mes courses chez Picard ! voilà, c’est dit.

A Tahiti, c’était simple : du thon. En carpaccio, en sashimi, cru (à la tahitienne ou la chinoise), poêlé, en sauce soja…. et on recommence… Et on s’est régalé.

poissons crus

Depuis notre retour, je ré-apprends à cuisiner, avec bonheur dois-je préciser.

Donc, revenons à nos moutons poissons… Au menu, poisson. Et, bien sûr, riz. En général, c’est rare que cela me convienne en l’état.

Et c’est là que Picard prend toute son importance. Fouillage du congélateur..

Des petits légumes goûteux déjà prêts

Et c’est parti pour un filet de poisson amélioré ?

Il vous faudra donc, pour 2 personnes :

2 filets de poisson (pour nous ce fut du colin, enfin je crois), une 1/2 poche de brunoise à la méridionale, une 1/2 poche de noix de St Jacques sans corail, une pomme, du Curry Corsaire, sel, poivre, vin blanc très sec (ou Noilly), une briquette de crème fraiche, une lichette d’huile.

Commencer par faire revenir les légumes dans très peu d’huile, ajouter les noix de St Jacques, assaisonner de curry, sel, poivre, à votre goût (ne pas hésiter à goûter…). Eplucher et couper une petite pomme en petits morceaux (de la taille des légumes, donc en brunoise !) et l’ajouter dans la poêle. Remuer, de manière à éviter que cela attache.

Ajouter enfin le 1/2 verre de vin blanc sec, laisser dessécher et ajouter la crème. Remuer, et laisser au chaud. Ajouter un peu de lait si la sauce vous parait insuffisante ou trop épaisse.

Ajouter enfin les filets de poisson sur la sauce, et les retourner au bout de 2-3 minutes. Laisser cuire comme vous l’aimez, le temps de cuisson dépend aussi de l’épaisseur de votre poisson. Et c’est prêt à être dégusté.

filet de colin au curry et petits légumes

C’était bon, mais cela refroidit vite. Pensez donc à réchauffer vos assiettes avant de servir.

Remarques :

– je ne suis sponsorisée par personne, ni Picard, ni Roellinger, ni le fabricant de poêle. Seul le curry m’a été offert, et je remercie vivement les personnes (gros bisous à vous si vous passez par là, ça m’étonnerait, mais bon) qui ont pensé à me ramener des épices de leur balade en Normandie.

– ce blog n’a pas vocation à devenir un blog gourmand, mais j’accepte cependant toutes les invitations qui me permettraient de progresser… 😉 surtout en matière de présentation de mes plats et technique photo. Mais ça va venir, patience… j’y travaille, j’y travaille…

Bon week-end à tous. A bientôt.

Publicités

11 réflexions sur “Poisson à la mode des Indes

  1. Pour moi qui adore le thon sous toutes ses formes…. va falloir que j’aille faire un tour à Tahiti alors !! Pour les vacances de Noël ce serait bien non ? On peut rêver un peu…

    Bon bravo pour l’idée de ce petit poisson à ta manière, et la photo elle donne envie, c’est l’essentiel non !
    On a toutes eu envie de se prendre un jour pour une blogueuse culinaire non ? même si c’est juste pour le fun…

    Bon week-end !

  2. Pour une première c’est pas mal
    Concernant la photo de cuisine, si ton appareil a une fonction « macro » (icone « petite fleur ») c’est celle-la qu’il faut utiliser.
    Penser aussi aux réglages concernant la luminosité, et si tu ne maitrises pas, le plus facile c’est de photographier en lumière du jour. Voilààà

  3. Je ne me doutais pas que j’apprendrais la cuisine tahitienne avec des ingrédients de base Picard franco-français. Merci pour tous ces bons trucs, toi aussi tu m’as manquée.
    Bises,
    Djackie

  4. Nathalie : vive le thon et Tahiti ! Oui, juste pour le fun…
    Cocinera : vu et lu ! 😉
    Djackie : bon…. la cuisine tahitienne grâce à Picard, puisque tu le dis… série à venir. Je te préviendrai, pari conclu.. 😉

  5. Bravo d’avoir réussi à prendre une photo de ce plat avant de le manger. C’est déjà un premier pas que je n’ai jamais réussi à franchir. Pas étonnant ensuite que ça refroidisse vite!
    Moi aussi, je suis très intéressée par la cuisine tahitienne avec les moyens locaux (mais pas trop compliqué quand même…)

  6. Hello Martine : j’ai déjà fait des essais, ça ressemble, mais bon… manque les parfums, la lumière… mais j’ai déjà fait du poisson cru, du mahi-mahi vanille, du carpaccio de korori (avec un produit qui ressemble fort), … bref j’essaie.
    Les prochains coups, je sors l’appareil.. Bises

  7. Hier soir, je me suis inspirée très librement de ta recette et c’était fameux.
    Connais-tu le secret de la sauce à la vanille d’Edwin à Tahaa ?
    Bises

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s