Et c’est reparti !

Bon, l’ordi d’abord. Il est bien arrivé, mais on va dire qu’il a eu le mal de mer…. Il a donc fallu le changer, et ça y est, le nouveau est reconfiguré…  Reste à transférer les favoris, mettre à jour les flux, comme celui d’Olivier, n’est-ce pas ? retrouver mes marques, charger et trier toutes les photos depuis mi-juin…. etc.

Reste aussi à me demander de quoi je vais bien pouvoir parler maintenant, quoi mettre en image maintenant que les lagons sont loin….

A vrai dire, je n’en sais rien. Comment va évoluer ce blog qui m’accompagne depuis 4 ans… je n’en sais rien de rien. Tant de choses peuvent se passer : être abandonnée par l’hébergeur comme Tivi, ne plus avoir envie d’écrire, ou me découvrir de nouvelles passions, qui sait ?  

En attendant, le retour à Bordeaux après 4 ans dans les îles.

Le plaisir de retrouver famille et amis, bien sûr. Et là, pas de photos, ça reste pour moi.

Retrouver sa maison aussi, bien sympa.

Ce qui m’a surprise, amusée, intriguée, en rentrant ? allez, je me lance, en vrac, sans volonté d’être exhaustive :

– le respect des limitations de vitesse par quasiment tout le monde. Du coup, ça rallonge sacrément les temps de déplacement, et au début suis arrivée en retard partout. Mais que c’est dur aussi de conduire le nez sur le compteur !

– la complexité du choix d’un fournisseur d’accès internet et le choix d’une télé. Si rien n’a changé pour le reste de l’électroménager (à part plein de gadgets à faire le pain, les glaces, la limonade, et d’autres que je n’ai pas encore eu le temps de découvrir), les formules proposées par les FAI sont compliquées au possible. On a je ne sais combien de chaînes, un magazine télé impossible à suivre, etc, ça c’est pour la télé.. (dont je ne suis pas une spécialiste non plus). Et je découvre un peu ahurie qu’Orange m’affiche un peu trop souvent sur mon mobile :”réseau indisponible”…

– le plaisir retrouvé de cuisiner ! avec mes ustensiles, dans ma cuisine. Héhé, je me lance. Je retrouve aussi mes bouquins, mon four (celui de Tahiti était à gaz !), des ingrédients plus variés aussi. Et surtout la motivation….

Allez, une photo spéciale copines de Tahiti, un clin d’oeil.

Qu’est-ce qui me manque ? allez, je vais oser :

– les fleurs partout, celles qu’on sent en se levant, celles qu’on cueille où que ce soit, celles qui font les clôtures magnifiques, celles des oreilles et des couronnes, celles des robes et des chemises… 

– la musique et la danse polynésienne, c’est clair. Même si j’ai plein de musique dans mon ordinateur, il me manquera les groupes improvisés de musiciens dans la rue, le son des toere au loin, tous les soirs, qui accompagnent les répétitions des danseurs, les élèves dans un coin de cour s’exerçant à la guitare, les répétitions des chants d’église qu’on entend ça et là… Et puis, comment oublier les cours de danse, les copines…. ????

– et les sourires des Tahitiens et Tahitiennes !

Voilà, notre installation se poursuit, et il me tarde de retrouver ici un peu de rythme de croisière. Retrouver les spectacles, les promenades au bord du Bassin, bons vins et chocolat, les soirées entre amis, les week-ends improvisés, et ma famille aussi souvent que possible.

A bientôt, Portez-vous bien.