Entrecôte à la bordelaise

J’aime les échalotes.Autant vous dire qu’à Tahiti, l’échalote était hors de prix. Hors de prix, cela veut dire que le produit était destiné aux popa’a ou ceux qui voulaient absolument vivre “à la française”. Échalote que j’ai allègrement remplacée par de l’oignon, bon et pas cher. Et on s’y fait très très bien. Je n’ai jamais autant utilisé d’oignon que durant ces 4 ans à Tahiti.

Alors, un des premiers produits que j’ai acheté ici en rentrant c’est…. de l’échalote, je suis sûre que vous aviez deviné..

Et à Bordeaux, on fait quoi avec de l’échalote ??

Allez, voilà un excellent exemple :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non, ce n’est pas mon échalote. Ce n’est pas moi qui ai tout coupé aussi fin, ni allumé les sarments, ni servi le bon vin. Heureusement que les amis, la famille savent comment nous faire “oublier” Tahiti et nous convaincre (si besoin) qu’on a eu raison de “rentrer”.

Vous voulez que j’avoue ? On s’est régalé. Ce goût de l’échalote, ajoutée au dernier moment, quand la viande a déjà goût des sarments…. comment dire…. ça ne se dit pas, ça se déguste. Avec un petit Grave, ou un grand Pessac Léognan…. allez, ne soyons pas chauvins, acceptons un Médoc…quant à passer la Garonne, faut réfléchir…

Mais bientôt, ce sera mon tour. Il reste à acheter les sarments, le reste est prêt….

Et si vous insistez, je vous donne même la recette.

Il faut : un bon boucher, en qui vous faites confiance, et qui vous connait ; un fournisseur de sarments, mais comme vous achetez régulièrement votre vin directement dans un château, donc vous êtes devenus amis, donc vous pouvez lui demander de lui acheter vos sarments… peut-être même que ce viticulteur vous les offrira ; de bons amis, ça c’est important, qui de préférence vont aimer la viande, si possible saignante ; un gros stock d’échalotes, à couper en tout petit petit, même que quand vous pensez que vous en avez coupé assez, cela veut dire que vous venez juste d’en couper la moitié… mais rien ne vous empêche de commencer à tester le vin, je vous assure que la séance de “coupage” de l’échalote passe plus vite….de la fleur de sel, du poivre… une planche à découper, une vraie ; un vrai couteau, et voilà.

Bonne semaine à tous, portez-vous bien.

Publicités

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s