J’ai pas tout lu, pas tout suivi.

Mais j’ai le droit d’avoir une idée. Comme tout le monde. Tout comme les parlementaires qui vont bientôt voter, au garde à vous. En suivant les consignes…

Le Net serait préjudiciable à la création ?? ben voyons…

On vit dans un pays où le mot “création” sert à tout, et donc à rien. La création par qui ? pour qui ?

Je ne peux supporter l’idée que un téléchargement = un CD non acheté. Mais on rêve. Comme si ça pouvait être vrai, comme si ça pouvait être aussi simple.

Pour info, et pour que ce soit clair, je ne télécharge rien, rien de rien : j’ai aucun mérite, juste une connexion très lente 😉

Mais le dernier mois, les potes qui partagent leurs trouvailles sur Youtube et Dailymotion m’ont permis de découvrir et d’apprécier quelques merveilles comme Anouar Brahem (jazz tunisien) par exemple.

Et puis mes enfants, qui m’ont fait découvrir Ray Lamontagne, Rodrigo y Gabriela, Seasick Steeve (merci L.), Katie Melua, Jamie Cullum, Archive, Cat Power (merci M.), Massive Attack, Massilia Sound System (merci C.) c’est pas rien quand même.

Et les potes, qui m’initient à de la musique comme celle de Dennis Wilson, par exemple, ou celle du Trio Jarrett, ou même … Cypress Hill il y a 4 ans !

Revenons à Hadopi.

Faut arrêter, là, les papis et mamis du Palais Bourbon. OK, vous allez voter. Et alors ??? c’est la mort assurée des débutants, des “hors normes”, des atypiques, et…. du plaisir ! Vous n’allez quand même pas interdire Myspace, Youtube, Dailymotion, Facebook, et d’autres que je ne connais pas !!!

Les majors perdent peut-être sûrement du chiffre d’affaires, mais dépensent moins en promo aussi ! ça leur coûte combien de lancer un produit bien marketé, bien formaté, pour une saison ou deux ?

La musique, c’est fait pour être partagée. En concerts, bien sûr. Mais aussi et surtout entre potes et personnes chères, ça crée du lien, et c’est ça l’essentiel. Pour les mots partagés, et surtout pour la musique et ses rythmes en ce qui me concerne. Je vous renvoie à ce message dédié à mes enfants.

Et il y a des députés qui voudraient réglementer tout ça ? en quoi les échanges de musique nous ont empêché d’acheter des CD ? ou d’aller à des concerts ? qu’il y ait des abus, certes, dans le cas de commerce parallèle, et que ces abus soient empêchés, OK. Mais les autres ?

Sachez que la valeur de la musique, ça ne se décrète pas, ça s’apprécie…Et personnellement, quand une musique, écoutée ici ou là, me plait vraiment, je finis par l’acheter pour ….. l’offrir !

Ajout du 30/4 : vous vous souvenez qu’il n’y pas très longtemps, “certains” s’en étaient pris aux bibliothèques, prétextant que les lecteurs abonnés à ces bibliothèques en profitaient pour ne pas acheter de livres ? que c’était un manque à gagner pour les auteur(e)s etc etc. Et après l’adoption de Hadopi, je ne prêterai plus le dernier roman que j’ai lu à mon voisin, et il ne me prêtera plus ses BD ?