Une leçon de tamure ? Tony Marshall en bonus !

Ce soir, je vais au spectacle.

Je vais aller écouter Gabilou, entouré de Moeata son épouse et de son école de danse, et de chanteurs locaux, grand moment populaire en perspective.

Au cas où vous voudriez aussi vous entraîner, là je m’adresse aux hommes bien sûr, vous gênez pas ! un peu de souplesse dans les chevilles et les genoux, les cuisses musclées comme il faut, le bassin chaloupeur….. il n’y a plus qu’à suivre le rythme… Vous avez là les modèles….

Rajout à la sortie du spectacle « Gabilou », soir de la St Valentin.

Surréaliste, le show de ce soir. Comme souvent, Gabilou organise un spectacle à Toata. Les danseuses (excellentes) remplissent les intermèdes. Et quelques chanteurs invités se succèdent entre chaque chanson de Gabilou. Tout le monde se remercie, se congratule, fait sa pub. Normal, les chanteurs sont plutôt bons. Ce soir, j’ai pu vérifier que Teiva LC a vraiment une belle voix, je découvre (et apprécie) Rataro le Marquisien et sa danseuse de fille.

Mais, grande surprise, l’invité vedette est Tony Marshall, chanteur allemand comme son nom ne l’indique pas, qui a chanté en allemand ici, dont le premier succès fut une reprise de « Aline » en 66….. D’ailleurs, il l’a chanté ce soir (en français), et il a terminé de pleurer Aline dans un délire de fous rires, tellement les Polynésiens rigolaient de son accent… Mais non, ils ne sont pas méchants du tout les Polynésiens, et ils aiment vraiment la musique. Vous imaginez que ce Tony a réussi à leur faire chanter les refrains (« ohlala, ohlala » était le refrain) de ses chansons allemandes. On se serait cru à la fête de la bière !

J’ai quitté le spectacle quand ce même Tony demandait aux spectateurs de se tenir par les épaules en se balançant de gauche à droite et inversement…. J’ai sûrement manqué beaucoup… mais le spectacle avait déjà duré 3 heures…

Tony s’essayant au mythique « Bora Bora »…. il l’a d’ailleurs chanté ce soir, en allemand, devant des Polynésiens hilares, tapant dans leurs mains. A préciser, ce soir Tony avait bien 30 ans de plus que sur la vidéo ci-dessus, chantait du Tom Jones à tue-tête…. et son répertoire allemand.

Le public polynésien est formidable !

A découvrir, pendant une petite semaine, le compte-rendu de Tahitipresse.

Publicités

Une réflexion sur “Une leçon de tamure ? Tony Marshall en bonus !

  1. […] En musiques : Inolvidable, Diego el Cigala. Honky Tonk Woman ; version de Tina Turner. Johnny Hallyday “que je t’aimeeeeeeeee” ; entre autres et quand la pub ne bouffe pas l’espace vidéo … Nancy Wallace ; chanteuse anglaise. Une leçon de tamure ? Véronique S. ; amoureuse en 1972. […]

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s