Vous associeriez Walt Disney et Orchestre Philharmonique, vous ?

Ben si, c’est possible. A condition d’être aux Etats-Unis.

Ce serait plutôt l’histoire d’une veuve, la très riche Lily, qui pense que le nom de Disney pourrait être associé à d’autres vedettes de Minnie et Dingo. Elle souhaite prouver que son défunt mari, le réputé Walt, vouait une vraie dévotion à l’art. Et pas uniquement à celui de l’entertainment.

Le Disney Concert Hall héberge dorénavant le Los Angeles Philarmonic, en offrant des conditions de répétitions et des salles de concert de qualité internationale.

Elle fait donc appel au meilleur, Franck Gehry. En Europe, Franck Gehry est essentiellement connu pour son oeuvre magistrale de Bilbao, le Guggenheim Museo. Le style des 2 batiments est bien commun, même si leur destination est bien différente : matérieux “pauvres”, destructuration, lumière naturelle maximale à l’intérieur.

La visite du Disney Concert Hall est possible tous les jours. Un audio-guide est délivré gracieusement à l’entrée. Et si on suit le parcours indiqué, en réalité on visite des couloirs ! Disons que la visite, au demeurant intéressante, est surtout architecturale, depuis le hall d’entrée, en passant par les mezzanines, pour terminer par le jardin suspendu et les terrasses.

Sur la dernière, tout en haut, Gehry a dédicacé cette sculpture à Lily. Très inspirée de Barcelone, non ?

Donc, pas de visite des salles de concert. Il ne reste qu’à aller assister à un des concerts, spectacles offerts ici pour avoir accès à l’immense salle principale.

D’autres musées, dans les alentours, à voir éventuellement, si vous êtes de passage dans le coin, et si vous appréciez l’art TRES contemporain : Le MOCA qui se situe presque en face, à ne pas confondre avec le LACMA, dont je vous parlerai la prochaine fois. A bientôt.