Je ne me souviens pas si je vous ai déjà parlé des artisans polynésiens. Chaque archipel a ses spécialités, alors on va commencer par les artisans de Tahiti.

Quand un touriste arrive à Tahiti, il découvre assez vite le marché central de Papeete et ce marché situé sur le front de mer, devant l’office du tourisme. Voilà une première idée des produits qui l’attendent.

Que voit-on ? au fond à gauche, des paréos, de toutes les couleurs. En dessous, des paniers en pandanus, réputés originaires de l’archipel des Australes. Et puis des centaines de colliers, bracelets, bagues, créés avec des coquillages. Et surtout la vendeuse, en robe “missionnaire”, et dont la couronne est strictement végétale.

Marché croisiéristes

Bien sûr, quelques uns de ces produits sont originaires des Philippines, d’Indonésie, de Thaïlande.

Mais beaucoup sont faits localement, et c’est une activité rémunératrice non négligeable en Polynésie.

artisans de Polynésie

Toujours place des artisans, cette mamie dynamique. Elle tresse des cordons de toutes couleurs, et confectionne essentiellement des colliers, en y apposant des coquillages et des nacres découpées.
Toujours en robe missionnaire. Et son chapeau, vous avez vu son chapeau ??

Et puis, pour changer, je vous amène faire un petit tour dans une entreprise que j’aime bien : Prokop, artisan spécialisé dans le travail de la navre

Prokop, c’est une entreprise de Pirae, cachée dans la vallée de Hamuta, qui s’est spécialisée dans l’art plutôt haut de gamme : aujourd’hui on découvre ensemble le travail des nacres.

Rien ne se perd dans les huîtres perlières, je vous en avais parlé à mon retour des Gambier, vous vous souvenez ? On récupère les perles pour les bijoux, les kororis pour se régaler, et maintenant je vous montre le travail des nacres.

polissage des nacres chez Prokop

Elles sont reçues dans des grands sacs, elles sont alors triées, toutes sont poncées, les plus belles sont gardées entières pour être gravées, en série ou sur commande, les irrégulières ou abîmées sont découpées (en cœurs, fleurs, boutons, etc etc). C’est assez courant que les badges d’hôtesses soient faits en nacre gravée.

graveur chez Prokop

Ces graveurs sont de vrais artistes, respectés et appréciés. Certains travaillent là depuis la création de Prokop et forment les jeunes à leur tour.

Et parce que tout se termine en musique ici,

ukulele au marché

ce couple et moi-même vous souhaitons une bonne reprise de semaine. A bientôt, portez-vous bien.