Comment partager avec vous un peu de ce que j’ai vu en un peu plus de 3 semaines ?

Vous montrer ce que j’ai vu…. Dur, dur…..

Pour un début, comme une intro, depuis la fenêtre des chambres que j’ai occupées ?

Allons-y.

Ile de Pâques.

Tout y est ou presque, sur cette photo. Les volcans à l’horizon, l’océan et ses vagues qui se cassent sur une côte très découpée, la terre ocre et quelques roches volcaniques, un petit port, la lumière du soir qui illumine tout en douceur. N’y manquent que les moai et les chevaux.

La pension de Tadeo et Lili. Je la recommande chaudement. Parce que Lili sait accueillir ses clients avec chaleur et compétence, et qu’elle connait tout de l’île. Les guides “papier” oublient de signaler que la pension est sacrément bien située, c’est dommage.

Santiago

Difficile, Santiago.

D’entrée, je me suis fait piquer mon porte-monnaie, toutes cartes de crédit incluses.

Donc, notre passage à Santiago pourrait se résumer à quelques heures à faire opposition, trouver le bon commissariat, attendre qu’un bon et sympathique préposé aux enregistrements de plainte soit disponible (tout est prévu dans ce commissariat : chaises en nombre suffisant, doc sur les droits des victimes, télé pour nous occuper, ticket pour attendre son tour sereinement…, et au final, un préposé sympa).

Alors, oui, l’hôtel devient un refuge. Surtout quand le personnel est charmant, disponible, compétent, efficace et même compatissant.

Adresse que je recommande chaudement.

Santa Cruz

L’hôtel du même nom, au centre de la Ruta del Vino, vallée de la Colchagua.

La perfection. Me suis promis d’y revenir. Et réalité, je ne crois pas que je reviendrais dans le coin, mais si je devais y revenir, c’est certainement ici que je séjournerai. Voilà.

 

Valdivia. Hôtel Naguilan.

Etape de repos. Hôtel de charme. Il ne reste plus au personnel qu’à être aussi charmant que le lieu….

Puerto Varas, au coeur de la région des lacs.

Magique. Je n’ai pas d’autre mot. Ce volcan est magique. Quant à l’hôtel…. Nous avions choisi El Greco. vous voulez que je vous confirme quelque chose : être hôtelier, c’est un métier, un vrai. Alors, quand on improvise….

En bateau, vers le sud, le soir de Noêl.

Puerto Natales

L’hôtel Aqua Terra vante son “ambiance organique et zen”. Ah bon. Je ne sais pas si c’est moi qui vieillis mal, mais je n’avais pas du tout compris que “zen”, ça voulait dire que le personnel ne soit pas fichu de nous indiquer comment nous déplacer vers ce fameux parc des Torres del Paine (LE centre d’intérêt de la ville) sans chercher dans l’annuaire, et qu’il faille entendre les ronflements du charmant voisin de la chambre d’à côté…. Sur payé, c’est sûr.

Qt à celui de la photo de droite, dès demain, sans problème aucun ….

Ushuaia

Mythique, forcément. Beau et froid. Mais une vraie chaleur Argentine, qui me donne envie de revenir, et surtout de visiter vraiment l’Argentine.

Hôtels de charme, en ville ou sur les pentes. Pour nous, ce fut l’Hostal del Bosque, en version appart-hôtel, très bien. Et très bon restaurant en prime (pas du tout signalé dans les guides).

Et encore une fois :

A très bientôt.

Ah, si, quand même. J’ai un peu bluffé (que “un peu”, je vous rassure) de temps en temps… Vous devinez où la photo ne correspond pas à ma vue depuis la fenêtre ?