Les musulmans, ou minorité HUI, sont importants à Xi’an (au moins 150 000 personnes).

Cette entrée pourrait faire penser à un décor d’opérette, ou à un haut lieu touristique. Oui, mais non. Des boutiques pour touristes en mal de souvenirs un peu plus originaux, certes. Pour ma part, j’y ai acheté des mangues et du gingembre confits, c’est dire. Mais aussi une population “normale”, m’a-t-il semblé, qui vit ici tranquillement.

Des boutiques colorées, beaucoup de petites gargottes, avec du monde qui fait la queue pour bol de soupe, une assiette de nouilles, ou quelques brochettes, quelle que soit l’heure. Qui ne croit toujours pas à l’interculturel ? il faut voir ces Chinois manger arabe, décomposer leurs brochettes pour manger avec les baguettes, ça vaut le spectacle….

Une remarque : le monsieur à l’oiseau, juste là au-dessus, a devant lui sur la table un verre de thé. En réalité, il s’agit d’un verre à couvercle, hermétique je suppose. Beaucoup de Chinois se promènent avec ce type de verre à la main, rempli de thé, ou de tisane, en tous cas beaucoup de feuilles y trampouillent dans le fond.

Et puis, au fond de ce dédale de rues fort animées, une mosquée magnifique, lovée dans son jardin tranquille.

Quelques données un peu plus historiques sur cette mosquée ?

A bientôt, pour quelques photos et impressions de la ville de Xi’An.

Portez-vous bien. Bon week-end à tous.