Feuilleton de la semaine passée :

1) La famille va bien
2) La barre est haute
3) Soirée gastronomique étoilée
4) “Vins – Fromages ” à Bordeaux
5) Soirée amicale et gastronomique
6) Nouvel an chinois à Papeete

Si vous vouliez une preuve de plus que la vie locale est animée, par autre chose que les concours de miss et courses de pirogues, en voilà une, et fort belle.

Cela se passait à l’Intercontinental Tahiti Resort, à quelques encablures de Papeete. Cet hôtel, c’est plus qu’un hôtel. C’est un excellent restaurant comme le Lotus, c’est un bar sympa (avec ses happy hours réputés) où le service est ce qu’il y a de mieux à quelques îles à la ronde, c’est un décor de rêve sans avoir besoin de pousser jusqu’à Bora, un spectacle 2 fois par semaine de très bon niveau. Voilà, j’ai fait sa pub, mais c’est justifié.

Donc, l’interconti organisait 2 soirées gastronomiques, avec la présence du chef Marc Haeberlin, et de son sommelier.

 

Donc, après un cocktail Champagne : La grande Dame 1996 de Veuve Cliquot Ponsardin, pour mettre dans l’ambiance, nous sommes passés aux choses sérieuses.

7 plats, 7 vins. Tout bu, tout mangé, que j’en ai quelques fois oublié de prendre des photos.

Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? moi qui aime les épices, j’ai été servie. Une harmonie, une finesse, qu’on comprend pourquoi Marc Haeberlin, qui venait d’apprendre qu’il conservait son 3° macaron – qu’il a dédié à la Polynésie, à ce succès. Et puis, le bar cuit à point, ni trop sec, ni trop cru. Le foie, un des meilleurs que j’ai dégustés – il venait des Landes. Du fenouil confit dans du jus d’orange, un délice, et avec le foie, une association bien vue – je sens que j’aimerais bien essayer (un jour que je serai dans un pays où il y a du fenouil). Le sorbet au champagne rosé, fallait y penser, que du bon, même très bon.

Les vins : que du bon, d’autant plus que l’ex-“meilleur sommelier du monde” les a tous commentés. Beaucoup d’Alsace bien sûr, mais aussi un St Julien (2°vin de Leoville Las Cases) et un Banyuls Grand Cru 2000 (Gérard Bertrand).

Quant au centre de table, tout en fleurs de tiaré, bien agréable aussi.

En résumé, 4 heures à table, qui méritaient le déplacement.

A demain, pour un petit coup de pub pour les copines de Bordeaux !