Entre 17° S et 149° W

Il y a des moments où ça rigole moins. Ou plutôt où ça fait du bien de redevenir élève. Je vous explique. Vous vous souvenez des problèmes de trains qui se croisent, ou de baignoires qui se remplissent jamais ? [évident que là je ne m’adresse qu’à une génération qui ne venait pas en cours avec son téléphone portable, hum hum, suivez mon regard]

Donc, j’ai dit, je vous explique. Avec une carte, c’est plus facile.

 

entre Papeete et Moorea

Faut être barge. Parce qu’on n’a pas de bateau, et qu’on n’en aura pas. Mais ç’est comme ça.

3 fois par semaine, 2 heures à chaque fois, de manière toute virtuelle (c’est-à-dire qu’on ne monte pas sur un bateau, mais alors du tout du tout), on s’entraîne à faire toujours les mêmes exercices : faire partir un bateau pour une journée sympa, en général depuis une passe, on cherche où on va, bien sûr le bateau tombe en panne, et le vent se lève. Donc on se décide à aller ailleurs, moins vite forcément, parce qu’on a le courant de face (ou d’ailleurs).

Le but du jeu : se repérer sur la carte, trouver à quelle heure on arrive, et où surtout.

Et bien, j’aime bien ça. Calculer. Additionner des vecteurs. Barge je vous dis.

Donc, vous avez peut-être deviné à quoi je vais passer une grande partie de mon week-end. RÉVISER. FAIRE MES EXERCICES. APPRENDRE MES FORMULES. Et …… rêver. Après l’avion de ma jeunesse, maintenant le bateau. On ne se refait pas.

Bon week-end à tous.

5 réflexions sur “Entre 17° S et 149° W

  1. puisque depuis le début tu nous racontes que c’est à l’inverse de nous,si j’ais bien compris quand tu vas au sud en fin de compte c’est au nord.d’ailleurs il suffit de tester avec une boussole.
    tu me reviseras tout ça pour lundi

  2. Idem dans l’aerien: les cartes sont a l’envers avec une australie au Sud-Ouest!
    Dis-donc t’es studieuse toi en week-end!

    Pendant que j’y pense, je concocte une petite surprise avec mon nouveau jouet sur mon blog… y va y avoir des revelations surprenantes et croustillantes, sur toi y compris.

    …mais je laisse le suspens planner!

  3. Vous êtes marrants, vous ! non, non, le nord est toujours au nord, et les vaches seront bien gardées, je vous le dis….

    Studieuse ?? pffff…. qui sait ? qui va avoir le droit de partir en bateau (pas le mien, hein) bientôt ? hein ? et qui saura lire la carte ? et trouver le cap ? comme une grande, hein ? hé hé… à suivre !

    Fab : alors j’attends le suspens…. (j’peux pas dire que je sois vraiment rassurée, mais bon).

  4. Tu a peur que des amis bien intentionnés t’abandonnent seule sur un atoll avec un peu d’eau et un paquet de biscuits? La confiance règne à Tahiti!!! 😉
    A moins que tu ne veuilles refaire le parcours de ce pêcheur local qui a dérivé pendant des mois sur sa barque…
    Travaille bien! (et en même temps respect… J’ai le permis bâto, mais ai la flemme de passer l’extension hauturière (avec cartes, routes et tout le toutim…)

  5. Dubuc >> ben si, je m’attaque au hauturier. Exam en mars, ça approche 😉 oublie pas le compas, important le compas… un crayon bien taillé et une gomme.
    La confiance locale ? j’aurais tendance à faire confiance ici, tu vois. Sont sympas les Polynésiens. A condition de pas trop traîner sur des îles désertes justement, quand les femmes ont déserté depuis longtemps et que la bière coule à flots…. mais là, c’est un autre chapitre qui s’apprend pas dans les livres 😉

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s