Pour les enfants (les miens surtout)

Message personnel à mes enfants.

Des souvenirs musicaux familiaux (c’est à dire vous et moi, je vous fais pas de dessin…), ça vous dit ?

En voiture tous les 5, sur la route du Pielago, ça vous dit quelque chose ? ça remonte à il y a longtemps, mais un vrai délire, non ! et c’est depuis ce moment-là que j’ai commencé à les soutenir….
des Bordelais, en plus

En voiture encore, en Californie, à 4 dans une Cadillac (ou un truc énorme approchant) ????
une grande. C’est fou ce qu’on peut chanter, en voiture…. (en plus de Hotel California, of course)

Et au Stade de France ? moment fort. Un de mes plus beaux cadeaux d’anniversaire. Encore un grand merci à vous !
the Boss

Découverte en tête à tête, un soir de juin, à la maison de la radio ?
à 2, à la veille d’un autre grand concert

A Paros et à Méribel, en grande opération « charme » ?
un vrai crooner tu es….

Depuis la maternelle ? quand d’autres écoutaient Anne Sylvestre… ;o)
rocker, déjà tout petit

Il y en aurait tellement d’autres… Il manque Brel, Brassens, Goldman, Dion, Sheila et ses rois mages pour show spécial à Central Park (faudrait pas oublier, grand moment), Gainsbourg bien sûr, Sade, les Enfoirés, BB King et Otis Redding, Clapton bien sûr, Kusturica aussi. Pour des tas de raisons diverses et variées, tous ces musiciens ont partagé notre vie.

Oui, la musique que nous avons partagée, je l’associe à des moments ou des lieux bien précis : un long périple en voiture immense entre Rancho Palos Verdes et Bolinas, Talavera y el Piélago, notre salon en séance quasi quotidienne, une école maternelle de Talence, un sous-sol de Méribel avec les amis, mes 50 ans.

Le Boss et nous, c’est une longue histoire. Le Boss, je l’ai découvert, et je l’écoute depuis, en 1976. Une paille.
On était dans un bus, les fameux Greyhound, à faire notre tour des USA. Et, traversant le sud, on a eu un DJ comme voisin. Ce même DJ nous a fait part de ses goûts : « il y a un petit jeune qui va grimper, vous pouvez acheter ». Et on a ramené, parmi d’autres : « Born in the USA ».

A demain !

Je vous embrasse fort les enfants, pour un noël qui s’annonce un peu spécial, puisqu’on n’est pas ensemble.

Message aux lecteurs qui ne sont pas mes enfants : vous inquiétez pas, eux ils décodent très très bien (enfin, j’espère, non je suis sûre)! et puis c’est pour eux ce message….

Publicités

Une réflexion sur “Pour les enfants (les miens surtout)

  1. tu l’avais bien préparé ce message souvenir souvenir
    bonne année pour ton vrai retour 2007 sur ton blog

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s