J’ai oublié : c’est demain que je dis adieu à mes étudiants, qui ne savent pas encore. Juste que ce sera le dernier cours.
Etre brève, pas de pathos, parce que je dois garder en tête qu’ils s’en foutent. Mais alors vraiment qu’ils s’en foutent.
Donc, peaufiner, ciseler, choisir les bons mots, surtout sans en faire trop. Je sens bien que çà va m’occuper une partie de la nuit, à réfléchir à tout çà, si par malheur j’oubliais de dormir ne serait-ce que quelques minutes.
Donc, le changement réel approche, étape par étape. Et demain sera important, pour moi s’entend. Une partie de ma vie professionnelle qui se termine. Un grand moment à pas louper.